Le Gault&Millau 2018 sacre le généreux Eric Fernez "chef de l'année"

Eric Fernez est sacré "chef de l’année" 2018 ©Eric Fernez

Le Guide Gault&Millau Belgique/Luxembourg 2018 est sorti ce lundi et il sacre Eric Fernez, patron du restaurant "d'Eugénie à Emilie" à Baudour, près de Mons, "chef de l'année".

On apprécie sa cuisine chaleureuse, généreuse, aux produits d’exception, tout autant que sa grande maîtrise technique. Eric Fernez vient d’être sacré "chef de l’année" à l’occasion de la sortie du Guide Gault&Millau Belgique/Luxembourg 2018.

Dans son restaurant de Baudour, près de Mons, "d’Eugénie à Emilie", il propose notamment d’illustres plats de la grande cuisine classique. Comme la sole Fernand point (Filets de sole pochés, pâtes, sauce suprême citronnée) ou la blanquette terre-mer (Ris de veau, écrevisses et truffe macrosporum). Sans oublier une fabuleuse carte des vins avec les meilleurs producteurs de ses deux régions préférées, la Bourgogne et la Vallée du Rhône septentrionale.

Le Guide 2018 rassemble quelque 1.280 restaurants dont 130 qui y font leur apparition. Inséré cette année, un cahier de 75 pages consacré à la Thaïlande gourmande avec les bonnes adresses de restaurants thaï, tant en Belgique que dans ce pays asiatique réputé pour sa cuisine.

On y découvre également les trois jeunes chefs de l’année, un par région: Jo Groutaers ("Altermezzo" à Tongres), Ludovic Vanackere ("L’Atelier de Bossimé" à Loyers près de Namur) et Kenzo Nakata ("Gramm" pour la région bruxelloise).

130
Le Guide 2018 rassemble quelque 1.280 restaurants dont 130 qui y font leur apparition.

Gault&Millau récompense aussi d’autres lauréats selon des thématiques aussi diverses que "l’Italien de l’année", "brasserie de l’année", "terrasse de l’année". 11 établissements récompensés dont neuf en Flandre…

Pour la Wallonie, c’est Valérie Barbanson ("Meyers" à Braine L’Alleud) qui décroche le titre d’ "hôtesse de l’année" tandis que le restaurant de Pierre Résimont ("L’Eau Vive" à Arbre), celui de "dessert de l’année".

Et parmi les découvertes des inspecteurs du Guide jaune, pointons "L’Horizon" à Chaumont-Gistoux en Brabant Wallon.

Un hommage a été rendu à Peter Goossens qui est le seul à avoir bénéficié, durant quinze années d’affilée, de la cote ultime de 19,5/20.

Lors de la présentation, un hommage a été rendu à Peter Goossens ("Hof Van Cleve" à Kruishoutem): le célèbre chef flamand est le seul à avoir bénéficié, durant quinze années d’affilée, de la très recherchée cote ultime, celle de 19,5/20.

Parmi les promus de l’année, on note le nouveau restaurant de Kobe Desramault ("Chambre Séparée" à Gand) qui obtient 17,5/20 et le lauréat chef de l’année Eric Fernez, avec cette même cotation. Tout comme "Nuance" (à Duffel) et "Le Chalet de la Forêt" (à Uccle).

Le Gault&Millau 2018 innove également avec 180 restaurants qualifiés de "POP", pour "populaire". L’expression n’est sans doute pas très heureuse, mais elle se veut intégrer des établissements qui, au-delà des cotations, demeurent très affectives pour une clientèle fidèle.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés