"Le parti Islam n'est que la partie émergée de l'iceberg"

©Dieter Telemans

La secrétaire d'Etat pour l'Egalité des chances Zuhal Demir (N-VA) a, elle aussi, donné son point de vue sur le parti Islam. Et elle dégaine.

Le parti Islam, fondé en 2012 déjà, se présentera dans 14 des 19 communes de la Région bruxelloise aux élections communales d'octobre prochain. Il s'agit d'un parti politique islamiste, qui dit viser à l'établissement d'un État islamique en Belgique et à l'instauration de la charia. 

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'idée ne passe pas auprès des politiques du nord du pays. Entre autres Théo Francken, le secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations avait réagi sur Twitter à la proposition du parti qui vise à instaurer la ségrégation dans les transports publics: les uns pour les hommes et les autres pour les femmes. Pour lui, "dans leur monde régi par la sharia, les femmes n'ont pas de droits. Et cela commence avec une ségrégation dans le transport public. Ce parti ISLAM me révolte. C’est cracher sur l'Europe"

"Il est grand temps que l’on se rende compte que Islam, pour beaucoup, n’est pas seulement une expérience religieuse, mais aussi une vision de société. Tant qu’on n’en tiendra pas compte, l’iceberg va continuer à grandir."
Zuhal Demir
secrétaire d'Etat à l'Egalité des chances (N-VA)

Cette fois-ci c'est la secrétaire d'Etat pour l'Egalité des chances Zuhal Demir (N-VA) qui dégaine: "On peut continuer à nier le signal d’alarme, commence-t-elle. J’entends déjà les voix de ceux qui vont relativiser leurs propositions et qui ne les trouveront pas si graves. Le parti Islam est le sommet de l’iceberg, sa partie émergée. Mais la base, c’est l’iceberg en dessous de la surface de l’eau. Et on la laisse intacte dans le débat public et le monde politique."


Et d'ajouter: "Islam est une interprétation d’une religion, interprétation que l’on ne peut pas tolérer quand elle est celle d’un parti politique. Il est grand temps que l’on se rende compte que Islam, pour beaucoup, n’est pas seulement une expérience religieuse, mais aussi une vision de société. Tant qu’on n’en tiendra pas compte, l’iceberg va continuer à grandir."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect