Le Port de Bruxelles ne chavire pas face à la vague Covid

©port.brussels

Le trafic maritime du Port de Bruxelles a été marqué par la crise sanitaire ce qui a entraîné des résultats à la baisse. Mais la reprise est très encourageante.

Durant les six premiers mois de 2020, le confinement et les mesures sanitaires ont eu un impact considérable sur l'ensemble des secteurs économiques. Même si le Port de Bruxelles est resté ouvert et opérationnel, le trafic par voie d'eau a baissé par rapport à 2019. "La quasi-totalité des secteurs d’activité présents au Port a été touchée par le recul de l’activité économique", a déclaré Yassine Akki, président du Port de Bruxelles.

Le trafic propre, qui exclut les marchandises en transit, a baissé de 13% sur la période de janvier à juin 2020. Cette baisse du trafic touche toutes les catégories de marchandises, à la grande exception des denrées alimentaires et des produits agricoles. Les deux secteurs ont affiché une hausse de 34% et de 2% respectivement.

La bonne santé des marchandises alimentaires s'explique par le fait que le secteur a continué à tourner pendant la crise sanitaire. En effet, les commerces d'alimentation n'ont pas dû fermer et, donc, les denrées ont continué d'arriver au Port de Bruxelles.

"Je me réjouis que le Port n’ait à ce stade pas connu de cessation d’activité et que la reprise de l’activité économique semble avoir été amorcée au mois de juin."
Yassine Akki
Président du Port de Bruxelles

Des perspectives encourageantes

Après plusieurs mois de vaches maigres, l'activité économique du Port de Bruxelles semble reprendre. Les mois de mars, avril et mai ont vu le trafic par voie d'eau s'effondrer de 22%, 32% et 22% respectivement. Mais les résultats du mois de juin sont réjouissants. Le trafic a été supérieur de 11% à celui de juin 2019, un résultat "spectaculaire" pour les autorités portuaires. "Je me réjouis que le Port n’ait à ce stade pas connu de cessation d’activité et que la reprise de l’activité économique semble avoir été amorcée au mois de juin", a déclaré Yassine Akki.

Le Port de Bruxelles suit donc celui d'Anvers, qui avait été relativement épargné par le recul économique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés