Le Ring de Bruxelles limité à 100 km/h à partir du 1er septembre

La limite de vitesse de 90 km/h, comme sur le viaduc de Vilvoorde pour des raisons de sécurité, est maintenue. ©Photo News

La vitesse sur le Ring autour de Bruxelles sera réduite à 100 km/h dans le cadre du Plan régional flamand de l’énergie et du climat, dès le mois de septembre. La portion du Ring gérée par la Région bruxelloise s'alignera sur la législation flamande.

Le Ring bruxellois à 100 km/h, c'était l'une des mesures phares de l'accord de gouvernement flamand. Elle sera concrétisée dès le 1er septembre prochain, a confirmé la ministre flamande de tutelle, Lydia Peeters (Open Vld). 

La Région bruxelloise avait promis se s'aligner sur la portion de 5,5 kilomètres du Ring située sur son territoire, comme l'avait précisé l'hiver dernier le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen). Une concertation entre les deux ministres en charge de la matière a récemment eu lieu. Il y aura une uniformité de la législation sur les territoires flamand et bruxellois. 

Les préparatifs sont en cours 

"Ce changement aura un impact positif sur les émissions de CO2 et sur la qualité de l'air au niveau local."
Lydia Peeters (Open Vld)
Ministre flamande de la Mobilité

La réduction de la vitesse de 120 à 100 km/h se fera donc sur toutes les sections du Ring bruxellois (R0) géré par la Région flamande ainsi que sur les routes parallèles du R0. La limite de vitesse de 90 km/h, comme sur le viaduc de Vilvoorde pour des raisons de sécurité, est maintenue.

"Les préparatifs sont déjà en cours", assure la ministre flamande de la Mobilité. Lydia Peeters garantit aussi que "ce changement aura un impact positif sur les émissions de CO2 et sur la qualité de l'air au niveau local". 

La limitation de vitesse sur les routes fait partie d'un ensemble de 350 mesures contenues dans le plan flamand pour l’énergie et le climat. Un plan qui avait été revu à la baisse au moment de son annonce en décembre dernier. Il est question de réduire de 32,6% les émissions de CO2 d’ici 2030 au lieu des 35% avancés dans un premier temps.  


  

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés