Le roi Philippe demande à l'ONU de mieux protéger les enfants

Le roi Philippe a plaidé devant le Conseil de sécurité des Nations unies en faveur de la protection des enfants dans les conflits. Le ministre Goffin a confirmé que la Belgique rapatriera les 42 enfants belges dans des camps en Syrie.

Le Roi Philippe a plaidé mercredi devant le Conseil de sécurité des Nations unies en faveur de la protection des enfants dans les conflits. Un moment solennel, tant il est rare qu'un souverain s'exprime devant l'instance chargée de maintenir la paix dans le monde. "Des millions de jeunes vies sont blessées dans leur corps et leur esprit", a-t-il dénoncé. "Sauver ces enfants requiert une volonté politique rapide, une mobilisation des ressources humaines et financières continue. C'est notre devoir de les aider à se rétablir."

Plus de 420 millions d’enfants dans le monde sont plongés dans des guerres. Meurtres, mutilations, violences sexuelles, enlèvements, recrutement d’enfants soldats, les violations des droits humains qu’ils endurent sont nombreuses. Des mesures de protection devraient être prises par les belligérants et les médiateurs, mais c'est rarement le cas. "En les écoutant, en reconnaissant leur souffrance et en les aidant à réintégrer la société, nous pouvons briser le cycle de violence", a ajouté le roi Philippe, "c'est notre devoir de faire bien plus". Il était accompagné de la reine Mathilde, investie depuis plusieurs années dans cette thématique en qualité d'ambassadrice des Nations unies. 

"Des millions de jeunes vies sont blessées dans leur corps et leur esprit."
Le roi Philippe

Le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense Phippe Goffin a présenté les lignes directrices pour la protection des enfants dans les conflits, lors d'une séance devant les États membres des Nations unies. "L'idée, c’est de prendre en compte de manière systématique l’intérêt des enfants lors des processus de paix", a-t-il confié à L'Echo, 'il faut se rendre compte qu’un enfant sur cinq dans le monde est plongé dans un conflit".

"On rapatrie les enfants"

42
enfants
La Belgique doit encore rapatrier 42 enfants de djihadistes belges enfermés dans des camps en Syrie.

Alors que sa priorité est la protection des enfants dans les conflits, la Belgique est confrontée à un dossier difficile, celui du rapatriement des 42 enfants de djihadistes belges se trouvant dans des camps en Syrie. "La démarche est claire: on rapatrie les enfants", affirme Philippe Goffin, "il faut bien entendu établir un scénario crédible pour mener à bien cette opération, ce n'est pas simple d'aller chercher des enfants dans un pays en guerre".

Philippe Goffin préside cette semaine le Conseil de sécurité. "Je le vis avec beaucoup d’humilité, d'émotion et surtout une responsabilité énorme", dit-il. "On a la chance en Belgique de pouvoir s'appuyer sur une diplomatie de qualité, dont l'efficacité est inversement proportionnelle à la taille de notre pays."


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés