Le secteur privé embraie pour aider les sinistrés des intempéries

De nombreux indépendants et entreprises viennent en aide aux sinistrés, comme ici à Wavre. ©Photo News

Dons alimentaires, dons d'argent, soutien logistique... Les entreprises privées, elles aussi, apportent leur aide aux sinistrés des intempéries.

Les dons des particuliers affluent vers les zones sinistrées. La Croix-Rouge fait déjà état de quelque 4 millions d'euros versés sur son compte. "Tous les dons récoltés par la Croix-Rouge de Belgique permettent de financer les opérations de secours et l'assistance directe apportée en urgence aux victimes des inondations", explique l'administrateur délégué de la section francophone de la Croix-Rouge de Belgique, Pierre Hublet.

Mais les entreprises privées s'organisent, elles aussi. Sur place, on ne compte pas les petits commerçants non affectés mettant à disposition des colis de nourriture, voire des repas. Une trentaine de camions d'entreprises de terrassement du Hainaut, ont pris, ce mardi matin, la direction de Theux, sous escorte policière. Équipés de grues à chenilles, de conteneurs, ils voulaient apporter leur aide au déblaiement des déchets.

10.000
colis alimentaires
Delhaize a fait parvenir 10.000 colis alimentaires et 22.000 litres d’eau dans les zones touchées.

Les différentes fédérations du secteur du transport invitent aussi leurs membres à mettre à disposition du matériel et des infrastructures pour acheminer l'aide dans les meilleurs délais et entreposer des vivres, notamment ceux à basse température.

Les grandes enseignes s'activent

De plus grandes enseignes se montrent aussi solidaires. Des dons d'argent, des dons de biens, une aide logistique... Les gestes se sont multipliés. Delhaize, par exemple, a fait parvenir 10.000 colis alimentaires et 22.000 litres d’eau dans les zones touchées. L’enseigne a également décidé de verser 1 million d'euros à la Croix-Rouge de Belgique. Enfin, des chambres d’hôtel ont été réservées pour les collaborateurs sinistrés et un compte ouvert par les salariés de l'enseigne pour soutenir leurs collègues.

Lidl a versé un demi-million d'euros sur le compte de la Croix-Rouge, en plus de la fourniture de produits alimentaires, de soins, de nettoyage.

La chaîne Carrefour organise, quant à elle, un arrondi solidaire. Elle invite ses clients à arrondir le prix de leur ticket de caisse au profit des victimes des inondations. L'action a débuté le 17 juillet et se termine le 31 juillet prochain. Le montant total collecté sera transféré à la Croix-Rouge. La chaîne de magasins a également indiqué qu'elle avait offert 70 palettes de vivres dans les communes les plus touchées par les inondations et du matériel de bureau dans la province de Liège.

Le groupe Aldi a versé 100.000 euros à la Croix-Rouge. Aldi Nord, la maison-mère d'Aldi Belgique va offrir encore 500.000 euros d'aide aux victimes des inondations en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique.

Le groupe Colruyt a surtout apporté son aide logistique sur place. Samedi passé, deux camions remplis de boîtes de conserve et de produits d'hygiène, comme des couches, du savon et des brosses à dents ont été envoyés dans les régions touchées. Les vivres ont été livrés aux banques alimentaires de Liège et de Namur. Les magasins de la région organisent aussi des actions locales. Le magasin Colruyt de Ciney met, par exemple, des palettes d'eau à disposition des sinistrés à Houyet, dans la province de Namur.

"Nous avons débuté l’évaluation continue des besoins des victimes. Des dispositifs adaptés seront mis en place de manière organisée avec les autorités et les partenaires locaux."
Pierre Hublet
Administrateur délégué de la section francophone de la Croix-Rouge de Belgique

ABInBev, de son côté, a rempli 110.000 canettes d'eau de source de la Brasserie Stella Artois pour les distribuer. Le brasseur annonce que quelques palettes sont aussi parties en Allemagne.

Des besoins divers

"La phase de secours est toujours en cours. Nous avons débuté l’évaluation continue des besoins des victimes. Des dispositifs adaptés seront mis en place de manière organisée avec les autorités et les partenaires locaux", explique Pierre Hublet.

Outre un don financier, BASE tente de permettre à tous ses abonnés de rester en contact avec leur famille et amis. L'opérateur a donc décidé de rendre gratuit l'accès aux datas jusqu'à la fin du mois à tous ses abonnés résidentiel et PRO afin de ne pas faire de "différence entre le nord et le sud du pays. Certaines personnes qui sont en vacances dans les villages touchés ou dans des campings sont parfois encore portées disparues. " 

Les employés de Telenet & BASE peuvent, enfin, via le programme de bénévolat de l'entreprise, se joindre aux membres de la Croix-Rouge pour donner un coup de main. Bpost, aussi, annonce un coup de pouce en favorisant le transfert du courrier et des colis devant être acheminés vers les villes et villages affectés

5.000
euros
Assuralia a déjà annoncé que les sinistrés dont les dommages s'élèvent à plus de 5.000 euros pourront prétendre rapidement à une avance via leur assurance.

Les assureurs sur le pont

Reste aujourd'hui que pour de nombreuses personnes, l'urgence réside dans une intervention rapide de leurs assureurs. On a ainsi vu Ethias dépêcher depuis lundi ses unités mobiles directement auprès des sinistrés. Objectif: les aider au mieux dans les démarches administratives.

Assuralia, la fédération des compagnies d'assurance, a déjà annoncé que les sinistrés dont les dommages s'élèvent à plus de 5.000 euros pourront prétendre rapidement à une avance via leur assurance. Une première estimation des dégâts fait déjà état d'un montant supérieur à 150 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés