Les "caméras intelligentes" à la Côte réprimandées, mais tolérées

L'APD estime que la crise sanitaire actuelle impose parfois que des mesures exceptionnelles soient prises ©BELGA

L'APD a rendu ce vendredi son verdict sur la pratique controversée des "caméras intelligentes", déployées à la Côte belge en juin dernier. Elle condamne partiellement le dispositif, mais ne le réfute pas.

En juin dernier, l’Autorité de protection de données (APD) avait appris le déploiement de 250 caméras intelligentes le long des villes du littoral belge. L’objectif était de mesurer et  de cartographier en temps réel la densité de vacanciers. Une pratique qui n’avait pas plu à tout le monde. L’APD avait alors décidé de mener sa propre enquête. Elle a rendu ce vendredi sa décision.

Mesures complémentaires

L’APD formule une réprimande à l’égard de l'entreprise de province autonome "Westtoer" et lui ordonne de prendre des mesures complémentaires. La Chambre contentieuse impose "plusieurs mesures correctrices". Ces mesures concernent le consentement pour l'utilisation de cookies sur le site web de Westtoer et sa déclaration de confidentialité.

900.000
Visiteurs
C'est le nombre de visiteurs qui peut être atteint en cas de forte affluence à la Côte belge.

L’entreprise provinciale devra aussi "informer les personnes concernées de façon plus précise notamment sur la base juridique invoquée et le délai de conservation des données".

La Chambre contentieuse a néanmoins reconnu que les circonstances particulières imposaient que des mesures exceptionnelles soient prises. Mais selon Hielke Hijmans,  le président de la Chambre contentieuse de l'APD, le dispositif ne peut être déployé qu’"avec un traitement minimal de données et une anonymisation rapide".

Pas d’infraction dans le traitement des données

L’APD souligne aussi que plusieurs conditions ont été respectées. D’après elle, "les mesures techniques et organisationnelles nécessaires pour protéger les libertés et droits fondamentaux des citoyens en matière de protection des données avaient été prises". Ces données concernent la période de stockage des images, le floutage, la limite dans le temps et dans l’espace du traitement des données (qui n’a eu lieu que pendant le mois de juin).

Lire aussi | Contrôles renforcés à la frontière française et à la Côte

En ce qui concerne la légitimité de l'utilisation de caméras intelligentes pour mesurer l'affluence, la Chambre contentieuse n’a pas encore rendu d’avis définitif.

Un week-end ensoleillé… et chargé

Une annonce qui survient alors que de fortes affluences sont attendues à la Côte ce week-end. Plusieurs stations balnéaires (Knokke-Heist, Ostende, Blankenberge)   vont déployer des stewards et des policiers supplémentaires pour éviter d'être bondées. La police d’Ostende a aussi fait savoir qu’elle suivrait la situation par caméras et qu’elle fermerait certaines rues au besoin.

Les autorités locales souhaitent à tout prix éviter un scénario catastrophe et une dégradation des chiffres. Un mot d’ordre règne en effet à présent: ne pas répéter les erreurs du passé.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés