Les infrastructures routières meilleures en Italie qu'en Belgique

©BELGA

L'effondrement du viaduc de Gênes nous rappelle tragiquement le besoin d'investissements et de maintenance pour nos infrastructures routières. Or, dans ce domaine, la Belgique se classe encore moins bien que l'Italie.

Il y a beaucoup d’arguments pour croire que les Belges devraient être moins préoccupés par la sécurité de leurs ponts que les Italiens. Mais la qualité de l’infrastructure routière (dont font partie les ponts) a évolué plus favorablement en Italie ces dernières années qu’en Belgique. Cela ressort des rapports du Forum économique mondial (WEF).

Pendant trois années consécutives, le WEF a interrogé plus de 10.000 grandes entreprises pour son rapport sur la compétitivité mondiale afin d’obtenir une image globale de la compétitivité d’un pays. Plusieurs facteurs sont décisifs pour la productivité et la prospérité d’un pays.

46e
place
Au classement mondial des 138 pays, la Belgique a reculé de la 30e à la 46e place.

Par exemple, une attention explicite est accordée à la qualité de l’infrastructure routière. Comparée aux autres pays, la Belgique n’enregistre pas un bon score, même comparé à l’Italie.

Notre pays a vu son score se dégrader de 5,1 en 2015 à 4,9 en 2016 (sur une échelle de 1 à 7) et à 4,5 en 2017. Au classement mondial des 138 pays, la Belgique a reculé de la 30e à la 46e place.

L’année dernière, l’Italie a même dépassé la Belgique. En 2016, elle devait se contenter d’un score de 4,4 avec une 49e place. En 2017, elle était 46e (4,6). L’année dernière, elle a dépassé la Belgique à la 45e place (4,5).

En termes de qualité de l’infrastructure dans son ensemble (routes, voies ferrées, aéroports), la Belgique est au niveau d’Israël, d’Oman, de la Nouvelle-Zélande et du Chili.

Les cinq meilleures infrastructures routières retenues dans le dernier rapport sont celles des Émirats arabes unis, de Singapour, de la Suisse, de Hong Kong et des Pays-Bas.

Pour la qualité de l’infrastructure dans son ensemble (routes, voies ferrées, aéroports), la Belgique est passée de la 22e à la 33e place en deux ans, au niveau d’Israël, d’Oman, de la Nouvelle-Zélande et du Chili. L’Italie est passée de la 66e à la 58e place dans la même période.

La Belgique obtient par contre de meilleurs résultats pour les infrastructures portuaires, bien qu’elle soit passée de la cinquième à la septième place.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect