Les jeunes, principales victimes de la crise sur le front de l'emploi

©Sofie Van Hoof

Le chômage est en hausse, tant à Bruxelles qu'en Wallonie. Les jeunes payent le plus lourd tribut à la crise sanitaire.

Après plusieurs années de baisse, le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans en Région bruxelloise est reparti à la hausse. Fin février, la capitale comptait 9.353 jeunes chômeurs, soit 657 de plus que l'an dernier (+7,6%). Dans cette catégorie, le taux de chômage s'établit à 25,6%, ressort-il des statistiques publiées mardi par Actiris.

Le tableau n'est pas beaucoup plus réjouissant en Wallonie, où le Forem a constaté une augmentation de 6,1% du nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans par rapport à l'année dernière.

7,6%
Hausse du chômage des jeunes à Bruxelles
En Région bruxelloise, le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans a augmenté de 7,6% par rapport à l'année dernière.

Hausse globale

Si les jeunes sont les principales victimes de la crise, ils ne sont pas seuls. Tant à Bruxelles qu'en Wallonie, le nombre global de demandeurs d'emploi est en hausse, respectivement de 1.728 (+1,9%) et de 8.216 personnes (+4,1%). Le taux de chômage s'établit à 16,1% dans la capitale et à 13,1% en Région wallonne.

Au niveau des offres d'emploi diffusées, Actiris en recense 3.095 en février, ce qui équivaut à une diminution de 3,2% par rapport au même mois l'année dernière. Le Forem se targue pour sa part d'avoir diffusé 29.903 offres. Quatre sur dix concernaient l’un des cinq secteurs d’activités suivants: la santé et l’action sociale, la construction, le commerce de gros et de détail, l’immobilier et les services aux entreprises ainsi que les transports, l’entreposage et les communications.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés