Les prix des nouveaux médicaments explosent

©Photo News

Test-Achats, Médecins du Monde et Kom op tegen Kanker lancent ce jeudi un débat sur les prix des nouveaux médicaments et leur remboursement lors d'un symposium du Parlement fédéral.

Les prix des nouveaux médicaments et traitements explosent. Leur remboursement met le budget de l’assurance maladie sous forte pression. Dans le même temps, aucun ou trop peu de médicaments sont développés pour certains besoins médicaux importants (comme les nouveaux antibiotiques). À partir de ce constat, Test-Achats, Médecins du Monde et Kom op tegen Kanker lancent ce jeudi un débat lors d’un symposium au Parlement fédéral.

Ils y formulent 10 recommandations sur l’accessibilité et le prix abordable des traitements médicaux. Des recommandations destinées au prochain gouvernement.

→ L'augmentation des prix des médicaments et traitements constitue une menace pour le système d’assurance maladie solidaire en Europe. L'Inami a estimé en juin dernier que le budget de l’assurance maladie serait dépassé d’un demi-milliard d’euros en 2019. L'ONG et les deux associations demandent donc aux autorités de renforcer leur position dans les négociations sur les prix et les remboursements avec les firmes pharmaceutiques.

Test-Achats, Médecins du Monde et Kom op tegen Kanker expliquent que le système actuel d’incitants à la recherche et au développement est en partie responsable de ces hausses de prix. Un brevet crée un monopole, ce qui permet de fixer un prix élevé. Selon eux, trop de recherches sont menées dans certains domaines, tandis que trop peu de médicaments sont développés pour des maladies moins intéressantes commercialement.

 → Les deux associations et l'ONG souhaitent aussi que les autorités européenne et belge mettent en œuvre des initiatives novatrices. Cela implique un soutien direct à la recherche et un soutien aux organisations qui développent des médicaments de manière plus transparente et plus axée sur les besoins. 

Les financeurs publics doivent imposer des conditions garantissant que les nouveaux médicaments auxquels ils ont contribué soient disponibles pour tous ceux qui en ont besoin à un prix acceptable, demandent Test-Achats, Médecins du Monde et Kom op tegen Kanker. Des fonds doivent être alloués en fonction des besoins médicaux et sociaux les plus importants. Pour y arriver, une liste de priorités doit être établie, estiment-ils.

L'approche nationale concernant les décisions relatives à la fixation du prix et au remboursement des médicaments ne suffit plus. Certaines stratégies, comme la négociation pour des réductions de prix confidentielles pays par pays, ont probablement même contribué aux problèmes actuels. 

→ Les Etats membres de l’Union européenne doivent unir leurs forces pour que la population ait accès aux médicaments indispensables à un prix raisonnable. En négociant ensemble, le marché s’agrandit et les autorités peuvent peser davantage dans la balance. Les réductions secrètes de prix doivent être supprimées et les partenariats établis depuis plusieurs années dans diverses régions doivent être élargis et renforcés, estiment Test-Achats, Médecins du Monde et Kom op tegen Kanker.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content