Apple et Google s'allient pour le traçage numérique

Apple et Google ont annoncé ce vendredi un "effort conjoint" afin de permettre l'utilisation de la technologie "Bluetooth" dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. L'idée est de faciliter le suivi des personnes infectées, dans le respect de la vie privée et du consentement, assure-t-on.
  • Ce qu'il faut retenir de la journée

    • La pandémie de coronavirus a fait au moins 100.661 morts dans le monde, dont 70.245 (70%) en Europe, continent le plus touché. L'Italie est le pays au monde ayant enregistré le plus de morts (18.849), devant les Etats-Unis (17.925), l'Espagne (15.843) et la France (13.197). Depuis le début de la pandémie, 1.650.651 cas ont été déclarés dans le monde, dont plus de la moitié en Europe (857.233) et plus de 475.000 aux Etats-Unis, pays où la pandémie progresse le plus rapidement. Par ailleurs, le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé ce vendredi que le confinement national s'étendrait jusqu'au 3 mai. Il a qualifié la décision de "difficile mais nécessaire". En Allemagne, on a enregistré 266 décès supplémentaires ces dernières 24 heures pour atteindre 2.373 morts, soit la plus forte augmentation depuis le début de la pandémie chez nos voisins.
    • En Belgique, 462 personnes ont été hospitalisées au cours des dernières 24 heures. Au total, 5.610 lits sont occupés par des personnes atteintes du Covid-19, dont 1.278 en soins intensifs (-7 en un jour). 3.019 décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie en Belgique. 325 décès ont été notifiés au cours des dernières 24 heures en plus de 171 décès qui ont été à déplorer dans des maisons de repos en Flandre entre le 18 et le 31 mars compris. Soit un total de 496 décès supplémentaires par rapport au bilan de la veille.
    • Le comité de concertation, qui rassemble le gouvernement fédéral et les entités fédérées, a convenu de faire, en fonction des demandes des Régions, un appel accru à l'armée pour prêter main forte dans les maisons de repos et maisons de repos et de soins confrontées au coronavirus, avec une intervention - la troisième du genre - qui débutera ce samedi à Bruxelles.
    • En à peine une semaine, les banques belges ont reporté le remboursement des crédits hypothécaires de quelque 40.000 particuliers et de 46.000 crédits professionnels, annonce Febelfin ce vendredi soir. Cette suspension, dont les chiffres ont été arrêtés ce mercredi, concerne un volume de crédit total d’un milliard d’euros, ajoute-t-elle.
    • Une nouvelle taskforce a vu le jour dans la lutte contre le coronavirus en Belgique. La mission de ce groupe d'experts est de faire la clarté sur le port du masque. La Première ministre Sophie Wilmès a annoncé la mise sur pied de ce groupe de travail, jeudi, à la Chambre.
    • "La pression se maintient sur les entreprises et sur les entrepreneurs belges qui continuent d’endurer la crise du coronavirus, même si la perte du chiffre d’affaires est restée plus ou moins stable par rapport à la semaine précédente", indique l’Economic Risk Management Group (ERMG) qui chiffre le repli des ventes des entreprises du pays à -37% entre le 3 avril et le 9 février, contre -34% une semaine plus tôt.
    • Le secteur automobile a sorti les calculettes et ses conclusions sont alarmantes. Si le confinement et donc l'arrêt des activités hors urgences des concessionnaires et autres garagistes se poursuit jusqu'au 3 mai, les pertes totales du secteur s’élèveraient à 34 milliards d’euros, soit 20% du chiffre d'affaires annuel. Si les activités ne reprennent qu'en juin, on parle même d'un chute du chiffre d'affaires de 27% et d'un impact de 47 milliards d'euros.


  • Le gouvernement bruxellois libère 6,3 millions pour l'aide aux personnes handicapées

    Le gouvernement bruxellois mettra plus de six millions d'euros à la disposition du secteur de l'aide aux personnes handicapées de la Commission communautaire française (Cocof) dans le cadre du Fonds de solidarité Covid-19. Ce montant de 6,379 millions d'euros doit permettre de couvrir les besoins de ce secteur, que ce soit pour les centres de jour et d'hébergement, les services d'accompagnement ou les Entreprises de Travail adapté (ETA). Selon le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), la plupart des ETA sont ouvertes mais en activité limitée. Les travailleurs qui ne sont plus en activité ont pu bénéficier du chômage temporaire pour force majeure.

  • Trump promet une "annonce" sur le financement de l'OMS

    Le président américain Donald Trump promet une "annonce" la semaine prochaine concernant le financement de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Comment vous le savez, nous leur donnons environ 500 millions de dollars par an et nous en parlerons la semaine prochaine", a déclaré Trump, quelques jours après ouvertement menacé de suspendre la contribution américaine.

    "Nous aurons beaucoup à dire", a ajouté le locataire de la Maison Blanche, qui a critiqué la gestion de la pandémie de coronavirus par cette agence de l'ONU ainsi qu'une attitude à ses yeux trop favorable à Pékin.

  • 100.661
    morts
    La pandémie de coronavirus a fait au moins 100.661 morts dans le monde, dont 70.245 (70%) en Europe, continent le plus touché. L'Italie est le pays au monde ayant enregistré le plus de morts (18.849), devant les Etats-Unis (17.925), l'Espagne (15.843) et la France (13.197). Depuis le début de la pandémie, 1.650.651 cas ont été déclarés dans le monde, dont plus de la moitié en Europe (857.233) et plus de 475.000 aux Etats-Unis, pays où la pandémie progresse le plus rapidement.

  • L'Italie se confine jusqu'au 3 mai

    Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé ce vendredi que le confinement national s'étendrait jusqu'au 3 mai. Il a qualifié la décision de "difficile mais nécessaire". Les premières restrictions sont entrées en vigueur le 10 mars. Elles étaient prévues jusqu'au 13 avril.

    L'Italie est le pays le plus endeuillé au monde par la pandémie de coronavirus, avec 18.849 décès. Le pays a enregistré un total de 147.577 contaminations, dont 30.455 personnes sont considérées comme guéries. Les soins intensifs accueillaient vendredi 3.497 patients, une baisse de 108 unités.

  • Plus de 13.000 morts en France depuis le début de l'épidémie

    Au total 13.197 personnes sont décédées en France "en lien" avec le Covid-19 depuis le début de l'épidémie, soit 987 de plus en 24 heures, parmi lesquelles un enfant de moins de dix ans qui était en réanimation en région parisienne. "Mais les causes de décès semblent multiples, même s'il y avait une infection à Covid-19 diagnostiquée", a précisé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

    En France, la plus jeune victime décédée recensée était jusqu'à présent une adolescente de 16 ans. Le directeur général de la Santé a néanmoins fait état "d'une timide éclaircie", "d'un pâle rayon de soleil": la diminution des admissions en réanimation pour le deuxième jour consécutif. 7.004 personnes sont en réanimation, soit 62 de moins que jeudi. "Un très haut plateau semble s'amorcer, avec une épidémie toujours très dynamique, toujours très hétérogène selon les régions, avec beaucoup d'admissions, c'est pourquoi nous devons rester totalement vigilants et mobilisés", a-t-il ajouté.

  • Apple et Google s'allient pour le traçage numérique

    Les géants technologiques Apple et Google ont annoncé ce vendredi un "effort conjoint" visant à permettre l'utilisation de la technologie "Bluetooth" dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. L'idée est de faciliter le suivi des personnes infectées, dans le respect de la vie privée et du consentement des personnes, assure-t-on. "La proximité avec des personnes infectées contribuant à la transmission du Covid-19, les autorités sanitaires publiques ont identifié le suivi des contacts humains (appelé aussi "contact tracing") comme un outil précieux pour aider à contenir sa propagation", rappellent d'emblée les deux groupes.

    Des autorités de santé publique, des universités et des ONG de premier plan dans le monde ont dès lors travaillé au développement d'une technologie de suivi des contacts sur des bases volontaires. "Pour poursuivre cette approche", Apple et Google prévoient de lancer "une solution complète qui comprend des interfaces de programmation d'applications (API) et une technologie au niveau du système d'exploitation pour aider à activer le suivi des contacts."

    Vu l'urgence de la situation, cette solution sera mise en oeuvre en deux étapes:

    • En mai, Apple et Google publieront des API qui permettront l'interopérabilité entre les appareils Android et iOS (les principaux systèmes d'exploitation pour smartphone) dans l'utilisation des applications des autorités de santé publique. Ces applications officielles seront disponibles pour les utilisateurs en téléchargement via leurs boutiques d'applications respectives.
    • Dans un second temps, c'est-à-dire "dans les mois à venir", Apple et Google travailleront à l'élaboration d'une plate-forme de suivi des contacts plus large basée sur "Bluetooth". "Il s'agit d'une solution plus robuste qu'une API, qui permettrait à davantage de personnes d'y participer, si elles choisissent d'y adhérer, ainsi qu'une interaction avec un écosystème plus large d'applications en lien avec les autorités sanitaires gouvernementales", explique-t-on.
  • Des étudiants jobistes demandent un fonds fédéral d'urgence

    Douze organisations de jeunes francophones et néerlandophones demandent au gouvernement de créer un fonds fédéral d'urgence exceptionnel afin de garantir l'intégralité des revenus des étudiants jobistes, privés de leur travail en raison des mesures de confinement. Afin d'attirer l'attention sur la problématique, la plate-forme a lancé une pétition qui compte déjà près de 5.000 signatures. Selon les organisations, une trentaine de millions d'euros par mois suffirait à garantir les revenus de l'ensemble des étudiants jobistes dans le pays.

    Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a dégagé plus de deux millions d'euros pour aider les étudiants à honorer leurs factures (loyer, abonnements,...). Si la plate-forme salue la décision de l'exécutif francophone, elle réclame toutefois un fonds d'urgence fédéral.

  • Le comité de concertation fait un appel accru à l'armée

    Le comité de concertation, qui rassemble le gouvernement fédéral et les entités fédérées, a convenu de faire, en fonction des demandes des Régions, un appel accru à l'armée pour prêter main forte dans les maisons de repos et maisons de repos et de soins confrontées au coronavirus, avec une intervention - la troisième du genre - qui débutera ce samedi à Bruxelles.

    "La situation dans certaines maisons de repos nécessite une réponse collective. Le fédéral dégagera des moyens supplémentaires à cet effet via la Défense. Nous devons protéger nos aînés et le personnel à leurs côtés", a déclaré la Première ministre Sophie Wilmès (MR) sur Twitter à l'issue de ce comité de concertation. 

    La Défense est déjà intervenue en appui du secteur civil dans de maisons des repos touchées par le coronavirus, depuis mercredi à Jette, en Région bruxelloise, et depuis ce vendredi à Lustin, dans la commune de Profondeville, en province de Namur. Selon un porte-parole militaire, une troisième intervention du genre débutera samedi à la résidence Jean Van Aa, qui dépend du CPAS d'Ixelles, pour se prolonger jusqu'au 3 mai. Six ambulanciers viendront en renfort du personnel civil le matin et trois l'après-midi, a précisé le porte-parole, le commandant Olivier Séverin.

  • Woluwe-Saint-Lambert conseille le port du masque et collecte du tissu pour en fabriquer

    La commune de Woluwe-Saint-Lambert a appelé ce vendredi ses habitants à faire don de tissu propre inutilisé pour que des volontaires puissent confectionner des masques selon un modèle validé par le SPF Santé publique. Pour sa part, le Collège communal incite vivement les habitants, à l'instar de plusieurs autres communes du pays, à porter un masque lorsqu'ils doivent se déplacer dans l'espace public ou être en contact avec d'autres personnes (livraisons, soins à domicile...).

    Les couturiers s'engagent à travailler bénévolement et à restituer le résultat de leur travail à la commune. Ils ne peuvent donc pas les distribuer eux-mêmes ni les vendre. Les masques seront collectés, sur rendez-vous, au domicile des volontaires par les chauffeurs communaux. Les habitants de Woluwe-Saint-Lambert pourront se procurer ces protections par lots de deux en contrepartie d'un don d'au moins un euro. Les sommes récoltées seront versées aux fondations des hôpitaux universitaires en Région Bruxelles-Capitale.

    Les renseignements concernant cette opération peuvent être obtenus sur le site web masque.woluwe1200.be ou par téléphone au 02/761.28.00, du lundi au vendredi de 8h à 16h.

  • Le nombre de décès quotidiens baisse en Italie, avec 570 morts en une journée

    L'Italie a annoncé 570 décès supplémentaires dus à la pandémie de coronavirus, survenus ces 24 dernières heures. Un nombre inférieur à celui de la veille (610) et qui porte le total de décès liés au Covid-19 à 18.849. L'Italie est le pays le plus endeuillé au monde mais la propagation du coronavirus dans la péninsule connaît un ralentissement ces derniers jours.

    Le pays compte également 3.951 infections détectées supplémentaires (+2,75%), ce qui porte le nombre total de cas de contaminations avérés à 147.577. L'augmentation quotidienne reste sous les 4% depuis dimanche, alors qu'elle atteignait plus de 20% au début du mois de mars.

    Le nombre de personnes considérées comme guéries a grimpé de 1.985 unités, pour un total de 30.455. Les soins intensifs accueillent 3.497 patients, une baisse de 108 unités.

  • L'OMS craint "une résurgence mortelle" de la pandémie en cas de déconfinement hâtif

    Une levée prématurée des mesures de confinement prises pour endiguer la propagation du coronavirus pourrait entraîner une "résurgence mortelle" de la pandémie, prévient le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Comme tout le monde, l'OMS aimerait voir les restrictions levées. Dans le même temps, lever les restrictions trop rapidement pourrait entraîner une résurgence mortelle" de la pandémie, indique Tedros Adhanom Ghebreyesus.

    "Le reflux (de la pandémie) pourrait être aussi mortel que sa propagation s'il n'est pas géré convenablement", ajoute-t-il.

  • 980 décès supplémentaires au Royaume-Uni, total à 8.958

    Le Royaume-Uni a enregistré 980 décès supplémentaires de patients malades du Covid-19, un nouveau record qui porte le bilan total à 8.958 morts.

     Le pays est l'un des plus durement touchés en Europe.

  • Des contrôles prévus ce week-end et dans les prochains jours sur le réseau Stib

    La capacité de transport a augmenté depuis le début de la semaine sur les lignes prioritaires sur le réseau de la Stib, tout comme la fréquentation sur certaines lignes, a constaté la société des transports intercommunaux de Bruxelles vendredi. La Stib rappelle que les transports publics sont exclusivement réservés aux déplacements essentiels. Des contrôles sont donc prévus ce week-end et dans les prochains jours sur le réseau.

    Au niveau des transports, l'offre de ce week-end sera similaire à celle du week-end des 4 et 5 avril. L'offre du samedi sera un peu plus dense que celle du dimanche afin de permettre à ceux qui en ont besoin d'aller faire leurs courses, selon la Stib.

    • Les lignes 17, 33, 75, 76 et 86 - non-prioritaires - ne seront pas exploitées samedi.
    • Le dimanche et le lundi de Pâques, les lignes 12, 17, 20, 21, 33, 43, 45, 54, 72, 75 et 86 circuleront.
    • Toutes les lignes de trams seront assurées mais les lignes les plus fréquentées seront privilégiées en termes de fréquences, ajoute la Stib.
    • Les 4 lignes de métro circuleront à une fréquence de 10 minutes sur les antennes périphériques et de 5 minutes sur les troncs communs du centre-ville.
  • Les négociations chez Nivelles Logistics n'ont pas abouti ce vendredi

    Les discussions entre les représentants des travailleurs et la direction de Nivelles Logistics, une des firmes qui approvisionne les magasins Carrefour de Belgique, n'ont pas abouti ce vendredi. La CSC, dénonçant les conditions de travail au dépôt de Nivelles et l'accumulation des heures supplémentaires sur fond de crise du covid-19, demandait que le personnel soit récompensé pour les efforts qu'il déploie depuis plusieurs semaines. Mais les propositions de la direction ne sont pas satisfaisantes.

    Le travail ce week-end dans l'entreprises sera sans doute perturbé. Les parties se revoient mardi. De premières discussions entre la direction et les représentants du personnel avaient échoué en début de semaine et la CNE avait annoncé que les travailleurs de Logistics Nivelles refuseraient désormais d'effectuer de nouvelles heures supplémentaires. "La situation était limite cette semaine, la direction a même dû faire travailler les chefs de service mais les propositions qui nous ont été faites ce vendredi n'étaient pas tenables. Au départ, on parlait de 4 euros brut par jour en plus! Ce n'est pas le prix d'un sandwich. Ensuite, la direction a évoqué une prime liée à l'augmentation de la productivité et à l'augmentation du nombre de colis envoyés. Ce sont des conventions que l'on peut proposer quand tout va bien, pas quand le personnel travaille dans les conditions actuelles", indique le secrétaire permanent CNE Didier Lebbe.

  • Les banques ont déjà suspendu les remboursements de 86.000 particuliers et entreprises

    En à peine une semaine, les banques belges ont reporté le remboursement des crédits hypothécaires de quelque 40.000 particuliers et de 46.000 crédits professionnels, annonce Febelfin ce vendredi soir. Cette suspension, dont les chiffres ont été arrêtés ce mercredi, concerne un volume de crédit total d’un milliard d’euros, ajoute-t-elle. Les ménages et les sociétés qui voient leurs revenus diminuer en raison de l’épidémie de maladie à coronavirus et du confinement qui en découle ont la possibilité, à certaines conditions, de demander le report du remboursement de certains types de crédit.

    Il s’agit d’un des volets du plan conçu par le gouvernement fédéral, la Banque nationale et la fédération des banques pour soutenir l’économie. Ces reports sont possibles jusqu’au 1er octobre prochain. Les familles ou les entreprises en difficulté peuvent dès lors encore rentrer leur demande de suspension jusqu’à cette échéance. Cette bulle d’air d’un milliard d’euros est dès lors appelée à gonfler au cours des prochaines semaines et des prochains mois. L’arsenal des pouvoir publics pour enrayer la récession annoncée comprend également des garanties publiques pour un montant total de 50 milliards d’euros.

  • Les brasseurs belges craignent des fermetures

    La crise du coronavirus pourrait être la crise de trop pour un certain nombre de brasseries de notre pays, s'inquiète la fédération sectorielle des brasseurs (Brasseurs Belges). Sur les 107 brasseries membres, un tiers a totalement arrêté sa production. Et toutes les autres l'ont réduite. "Je crains que le lockdown soit prolongé pour les établissements horeca. La situation deviendra réellement dramatique pour les brasseries si les festivals sont annulés au cours des prochains mois", avertit Nathalie Poissonnier, directrice des Brasseurs Belges.

    Si quelques brasseries se sont mises à produit du gel hydroalcoolique, il ne s'agit que d'une goutte d'eau dans l'océan, souligne-t-on. L'organisation sectorielle salue les mesures de soutien des autorités, comme le chômage temporaire, qui représente un coup de pouce considérable surtout pour les petites brasseries, mais il est grand temps que les pouvoirs publics travaillent à un plan de relance pour l'après-confinement, estiment encore les Brasseurs Belges. L'organisation sectorielle verrait d'un bon œil des baisses de charges, d'accises, de TVA ou encore de précompte immobilier.

  • Les premiers échantillons de cas suspects arrivés et testés chez GSK

    Les premiers échantillons de cas suspects de Covid-19 sont arrivés chez GSK sur son site de Rixensart. Apportés par transport spécialisé, ils sont immédiatement testés. Les résultats de ces tests de dépistage devraient sortir dans les 24 heures. La cadence des tests montera en puissance les jours suivants pour atteindre prochainement une capacité de minimum 6.000 tests par jour pour la Belgique.

    GSK a prévu de "mener ces tests aussi longtemps que cela sera nécessaire pour faire face au Covid-19 en Belgique, et pourra, si besoin, encore augmenter ses capacités d'analyse", selon le groupe. Le numéro un mondial des vaccins, dont le quartier général se trouve en Belgique, met gratuitement à disposition son infrastructure et son personnel.

  • Websie propose aux ados de se confier gratuitement sur Whatsapp avec leur psy

    Remplacer le divan du psychologue par une conversation sur Whatsapp, c'est ce que propose la plateforme de thérapie en ligne Websie. En cette période de confinement, la start-up bruxelloise offre ses services gratuitement aux adolescents, sur autorisation parentale. "Depuis le début du confinement, la demande des 14-18 ans pour un soutien psychologique sur Websie a doublé", a exposé le fondateur de la plateforme, Baptiste Michiels. "En outre, selon une récente étude (de l'UCLouvain et de l'Université d'Anvers), le confinement affecte particulièrement les plus jeunes."

    Pour mieux soutenir ces derniers, la plateforme propose aux parents de créer gratuitement un compte Websie pour leurs ados de 14 à 18 ans, ce qui générera un code. Après vérification de l'identité des parents, ce code donne accès à une séance avec un psychologue pour adolescents. Placé en évidence sur le frigo ou partagé dans une conversation familiale sur Whatsapp par exemple, ce code peut être utilisé par l'enfant lorsqu'il en ressent le besoin. Le contenu de l'entretien est confidentiel, sauf en cas de danger, précise Websie.

    L'objectif est d'offrir un espace d'expression discret aux jeunes en cette période de confinement, tout en respectant les règles de déontologie puisqu'une autorisation parentale est nécessaire au suivi psychologique des mineurs. "Les adolescents n'aiment pas que leurs parents soient au courant de leurs difficultés, mais ils n'ont pas toujours les moyens de consulter", commente Baptiste Michiels. "Nous avons remarqué que les jeunes se livrent beaucoup plus facilement par écrit, mais des entretiens téléphoniques sont également possibles", note M. Michiels. Lancée l'année dernière, Websie emploie une quarantaine de psychologues pour environ 250 patients.

  • De plus en plus de visites sur la plate-forme Egliseinfo.be

    Le site web Egliseinfo.be, qui fête son sixième anniversaire cette semaine, a observé 17% de fréquentation en plus sur l'année écoulée. La plate-forme a enregistré plus de 1,8 million de visites sur ses différentes pages entre Pâques 2019 et aujourd'hui. Egliseinfo.be, qui se présente comme "le GPS des clochers en Belgique francophone", facilite la recherche des paroisses, des horaires de célébrations et des méditations catholiques. Il référence plus de 1.670 clochers, soit 80% des unités pastorales, paroisses et communautés localisées en Wallonie et à Bruxelles. Celles-ci bénéficient ainsi d'une visibilité accrue sur les moteurs de recherche.

    "Cette croissance nous surprend tout de même et confirme la demande des chrétiens de rester connectés avec leur communauté locale", explique l'initiateur du projet, Jacques Galloy. Depuis le début du confinement, le guide des célébrations TV, radio et internet de la plate-forme comprend les programmes des médias KTO, RCF, RTBF, CathoBel, et de nombreuses paroisses. "Il est très sollicité", se réjouit le gestionnaire du site, Alain Tiri.

  • Aux Pays-Bas, un quart des personnes contaminées travaillent dans les soins de santé

    Aux Pays-Bas, 24% des 23.097 personnes diagnostiquées positives au coronavirus travaillent dans les soins de santé. Dans la ville de Groningue, cette proportion monte même à 56% tandis que le Brabant septentrional, elle s'élève à 11%.

    La différence entre les régions du pays est en partie due à la propagation géographique du coronavirus. La politique de dépistage locale joue également un rôle. Depuis lundi, les médecins généralistes, les soignants à domicile et les employés dans les maisons de soins infirmiers et soins aux personnes handicapées sont davantage testés.

  • "Les masques buccaux avaient été approuvés par le laboratoire chinois accrédité"

    La société basée à Zulte qui a fourni les 3 millions de masques buccaux dont la qualité s'est avérée inférieure aux normes, remet en question la décision de rejeter les masques. Life BVBA dispose d'un rapport de test positif d'un laboratoire chinois accrédité par le gouvernement belge, déclare la société dans un communiqué. Life explique avoir proposé, fin mars, au SPF Santé publique d'acheter trois millions de masques buccaux à un fabricant chinois, Daddy Baby, un producteur de couches qui fabrique désormais aussi des masques buccaux. L'entreprise flamande avait auparavant fourni 15 millions de masques, selon ses propres déclarations.

    Selon Life, le SPF Santé publique était au courant de l'identité du fabricant, car ce dernier a fourni le même type de masques à de nombreux autres pays dans le monde, d'après le communiqué. Jeudi, le ministre Philippe De Backer, qui dirige le groupe de travail chargé de rechercher du matériel de protection pour la Belgique, a annoncé que la livraison ne répondait pas aux normes de qualité. Life dit en être "surpris". Les autorités belges ont motivé le rejet par des certificats d'inspection qui ont été présentés les 3, 4 et 5 avril.

    Un jour plus tard, Life a de nouveau délivré un certificat au SPF Économie, cette fois-ci d'un laboratoire en Chine accrédité par les autorités belges. "Ce rapport de test montre que les masques buccaux en question répondent à la norme KN95 (l'équivalent chinois de la classe de protection FFP2, NDLR). Life dit être convaincu que l'administration n'était pas informée de ce dernier rapport au moment de la décision. C'est pourquoi l'entreprise elle-même a maintenant remis le rapport au SPF Santé publique. "Nous attendons de leurs nouvelles. Notre société n'a aucune raison de douter des rapports de tests des organismes officiels reconnus par les autorités belges et chinoises", déclare Life, qui espère encore que les masques buccaux pourront être distribués.

    En réponse à la question de savoir si le rapport a été pris en compte dans le rejet, le cabinet De Backer souligne que les masques buccaux ont été rejetés sur la base de tests effectués dans un laboratoire belge. Et ce alors que des doutes étaient déjà apparus lors d'une première inspection après l'arrivée du chargement à l'aéroport de Liège vendredi dernier. "Nous savons qu'il y a beaucoup de faux certificats en circulation", déclare la porte-parole Caroline Leys. Elle souligne que cela ne signifie pas que la société de Zulte a délibérément transmis de faux certificats. "Mais un laboratoire en Belgique a rejeté les masques."

  • Le StayHome Festival s'étend aux artistes internationaux

    Le StayHome Festival, un festival en ligne mis en place pour soutenir la scène musicale belge pendant le confinement, prend de l'ampleur et s'internationalise. Après sept concerts depuis fin mars, auxquels ont assisté environ 15.000 spectateurs, le festival a été contacté par l'ambassade des Etats-Unis à Bruxelles qui a manifesté son souhait de se joindre au projet pour l'étendre à des artistes américains. Un festival américain s'est donc créé en marge du festival belge.

    "La programmation américaine prévoit cinq artistes américains confirmés, dont la saxophoniste de jazz Lakecia Benjamin, découverte notamment aux côtés d'Alicia Keys et de Stevie Wonder, et la chanteuse et animatrice de radio China Moses", ont indiqué ce vendredi les organisateurs de StayHome Festival, l'association Liza Booking et l'agence Musevent. "La programmation belge, quant à elle, promet encore plus d'une dizaine de concerts dans les semaines à venir, annoncés au fur et à mesure", ont-ils ajouté.

    "L'idée c'est de soutenir la scène musicale belge en difficulté, et d'envoyer des bonnes ondes à toute la population pendant le confinement". Chaque spectateur a la possibilité de faire un don. L'ensemble de ce qui est récolté est ensuite versé équitablement entre les artistes et l'organisation. Le programme des concerts des artistes belges se trouve sur le site web www.stayhomefestival.info et celui des concerts des artistes américains sur le site web www.stayhome-festival.com.

    Pour écouter les sessions musicales, les utilisateurs sont renvoyés soit vers la page Facebook soit vers la chaîne Youtube de Musevent.

  • La consommation d'énergie diminue encore

    La consommation d'électricité plonge à un niveau historiquement bas pour cette période de l'année en raison de la pandémie de Covid-19, ressort-il des chiffres d'Elia, le gestionnaire du réseau d'électricité belge à haute tension. La consommation moyenne d'électricité au cours des dernières semaines est 16% plus faible que celle de la première semaine de mars.

    Le beau temps des derniers jours a même provoqué une baisse supplémentaire d'1,5%. De nombreuses entreprises et commerces on dû fermer leurs portes à cause des mesures prises pour limiter la propagation du coronavirus. Ils consomment donc moins d'électricité. Les prix sur le marché à court terme sont également historiquement bas, avec 24 euros par mégawatt-heure.

    Une consommation réduite est synonyme de faible demande, alors que l'offre reste élevée grâce aux énergies renouvelables et à la capacité nucléaire.

  • Quelque 5.000 masques supplémentaires fabriqués par des détenus

    Les détenus du pays ont fabriqué 5.000 masques buccaux supplémentaires. L'administration pénitentiaire en dénombrait mercredi 27.500; ce nombre est monté à 32.500 ce vendredi. "Sur les 5.000 masques supplémentaires confectionnés, 2.000 sont destinés au Parlement européen, 1.000 aux services de nettoyage du SPF Justice, 1.000 à la Régie des Bâtiments et 1.000 aux personnes extérieures qui se rendent dans les prisons (comme les avocats, par exemple)", a déclaré la porte-parole de l'administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver.

    Depuis l'éclatement de l'épidémie du coronavirus, neuf détenus ont été infectés par le coronavirus dans le pays et 45 sont en confinement médical. Les membres du personnel comptent une cinquantaine de cas d'infection.

  • Pas d'accord entre les partenaires sociaux dans la construction

    Les partenaires sociaux du secteur de la construction ne sont toujours pas arrivés à un accord sur les mesures de sécurité à appliquer pour protéger les travailleurs contre le coronavirus, déplore la Confédération Construction. Elle appelle la commission paritaire à réunir les partenaires sociaux autour de la table.

    La confédération argumente qu'il est encore possible de travailler en respectant la distance de sécurité d'1,5 mètre. Pour les travaux urgents, la distanciation sociale doit être appliquée le plus possible, ajoute la confédération. De leur côté, les syndicats demandent une liste exhaustive de ces tâches essentielles, ce que la confédération juge impossible vu la taille et la diversité du secteur. "Les syndicats souhaitent arrêter complètement toutes les activités de construction non essentielles et restreindre sévèrement les activités urgentes", se plaint Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la confédération.

    Leurs propositions contredisent, selon lui, la politique gouvernementale et rendent les travaux de construction pratiquement impossibles. "Ils plaident pour une distanciation sociale de deux mètres au lieu d'1,5 mètre", détaille-t-il. La Confédération Construction déplore que les activités n'aient pas pu reprendre. "Nous sommes bien conscients que le secteur ne peut pas redémarrer en une seule fois, ce n'est d'ailleurs pas souhaitable", explique-t-elle.

  • Air Belgium reporte ses vols jusque début juin

    Air Belgium ne volera pas vers la Guadeloupe et la Martinique jusqu'au 3 juin minimum. Jusqu'à présent, la compagnie aérienne prévoyait une reprise de ses vols le 2 mai. "Après analyse et au vu des derniers développements en Belgique et en Europe et dans le monde en général, il nous apparaît que les conditions ne seront malheureusement pas réunies pour une reprise de nos vols vers les Antilles en date du 2 mai 2020", souligne Air Belgium. Les voyageurs concernés ont été prévenus par mail.

    Pour des réservations via un tour-opérateur ou une agence de voyages, la compagnie demande aux voyageurs de prendre contact avec eux. À l'instar d'autres compagnies aériennes, Air Belgium a fait savoir qu'elle aurait besoin d'une aide des pouvoirs publics pour traverser cette crise. La plupart de ses 350 employés sont en chômage temporaire. Mais il n'y a actuellement pas de discussions sur une aide d'État, indique le CEO Niky Terzakis. "Nous souhaitons bien entendu que l'État aide le secteur aérien belge à se redresser. Mais cela ne doit pas se limiter à quelques entreprises mais bien englober tout le secteur, Air Belgium y compris", estime-t-il.

  • Les auteurs solidaires avec le secteur de l'horeca

    La société belge des auteurs, compositeurs et éditeurs (Sabam) et les fédérations horeca de tout le pays ont conclu un accord afin de réduire la facture Unisono (plateforme qui vise à simplifier les démarches administratives liées entre autres à la diffusion de musique) pour les établissements horeca. Le secteur culturel et celui de l'horeca comptent parmi les plus lourdement touchés par les mesures prises par les autorités pour lutter contre le coronavirus.

    "Les établissements horeca sont une importante source de revenus pour les auteurs et les compositeurs. Si ces établissements survivent à la crise, ils pourront contribuer à la relance du secteur culturel", estiment la Sabam et les fédérations horeca. Concrètement, au vu de la crise sanitaire, une contribution de solidarité, équivalant à un mois de droits d'auteur, sera octroyée aux établissements horeca. "Cette mesure concerne un montant global de près de deux millions d'euros en droits revenant normalement aux auteurs, compositeurs et éditeurs", peut-on lire dans le communiqué.

    Les établissements horeca qui ont été contraints de fermer leurs portes peuvent solliciter cette contribution via le site web de la plateforme Unisono. Le montant sera ensuite déduit de la facture annuelle ou remboursé via une note de crédit. Les établissements horeca peuvent introduire leur demande à partir du 2 mai.

  • Les ventes des supermarchés augmentent encore en rythme annuel

    Selon les chiffres de l'institut Nielsen, le stockage ralentit chez les ténors de la grande distribution alors que les clients belges semblent s'adapter à la vie en confinement. En rythme hebdomadaire, les ventes dans les supermarchés ont reculé de 1,6% sur les sept derniers jours. En rythme annuel, les ventes progressent de plus de 13%.  

  • 96.344 morts
    Le bilan de la pandémie dans le monde
    La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 96.344 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. Plus de 1.605.250 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l'épidémie.

  • Un sommet européen le 23 avril pour jeter les bases d'une "reprise économique robuste" (Charles Michel)

  • Un groupe d'experts pour faire la clarté sur le port du masque

    Une nouvelle taskforce a vu le jour dans la lutte contre le coronavirus en Belgique. La mission de ce groupe d'experts est de faire la clarté sur le port du masque. La Première ministre Sophie Wilmès a annoncé la mise sur pied de ce groupe de travail, jeudi, à la Chambre et la nouvelle a été répercutée par plusieurs médias. 

    Le groupe de travail est composé de représentants du Conseil supérieur de la santé, de l'Agence des médicaments, de l'administration de la santé et du "Comité scientifique coronavirus" qui épaule le gouvernement. Ensemble, ils doivent préparer une recommandation sur l'utilisation des masques – que ce soit par les professionnels de la santé ou les particuliers –, leur attribution et les circonstances dans lesquelles ils doivent être portés.

    Sur la base des conclusions des experts, Sciensano, l'Institut scientifique de santé publique, devra ensuite rédiger pour lundi une recommandation qui devrait uniformiser la réponse des autorités belges, comme nous l'annoncions ce mercredi dans nos colonnes. 

  • Légère augmentation des jours prestés depuis le début du mois

    Après un net recul en mars, les jours de travail prestés en Belgique ont légèrement augmenté depuis le début de la semaine dernière (30 mars), constate le secrétariat social SD Worx, qui affirme traiter un tiers des salaires du secteur privé.

    "Au mois de mars, nous avons vu l'emploi chuter au cours des semaines 12 (semaine du 16 mars) et 13 (semaine du 23 mars), quand les mesures gouvernementales supplémentaires du 18 mars sont entrées en vigueur.(...) Depuis la semaine dernière (semaine 14), nous constatons à nouveau une légère augmentation ou stabilisation. Nous espérons que ce premier signal se confirmera avec le temps."
    Virginie Bertrumé
    Directrice régionale PME de SD Worx

    Les ouvriers, qui sont retombés à moins de 40% de jours ouvrés durant la semaine 13, ont été plus touchés par les mesures décidées pour freiner le coronavirus que les employés, dont le creux a également été atteint au cours de la semaine 13, avec une moyenne de 70% de jours ouvrés.


     

  • -37%: la perte de chiffre d'affaires pour les entreprises belges

    "La pression se maintient sur les entreprises et sur les entrepreneurs belges qui continuent d’endurer la crise du coronavirus, même si la perte du chiffre d’affaires est restée plus ou moins stable par rapport à la semaine précédente", indique l’Economic Risk Management Group (ERMG) qui chiffre le repli des ventes des entreprises du pays à -37% entre le 3 avril et le 9 février, contre -34% une semaine plus tôt. 

    Comme la semaine précédente, l’enquête révèle qu’environ quatre entreprises interrogées sur dix ont indiqué que la crise du coronavirus a réduit leur chiffre d'affaires de plus de 75%. L’horeca, le secteur des arts, des spectacles et des services de récréation ainsi que le commerce continuent de connaître un impact plus important.

    Près de la moitié des entreprises interrogées ont fait état de problèmes de liquidité. Dans les secteurs les plus affectés, tels que l’horeca, les entreprises interrogées voyaient des risques de problèmes de solvabilité.

    Cette enquête a été réalisée par certaines fédérations d’entreprises et d’indépendants (BECI, Boerenbond, SNI, UNIZO, UWE et VOKA) et coordonnée par la BNB et la FEB.

  • Le bilan belge des dernières 24 heures

    462 personnes ont été hospitalisées au cours des dernières 24 heures en raison de leur infection au nouveau coronavirus, indiquent les autorités sanitaires dans leur bulletin quotidien.

    • Au total, 5.610 lits sont occupés par des personnes atteintes du Covid-19, dont 1.278 en soins intensifs (-7 en un jour).

    3.019 décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie en Belgique. 325 décès ont été notifiés au cours des dernières 24 heures en plus de 171 décès qui ont été à déplorer dans des maisons de repos en Flandre entre le 18 et le 31 mars compris. Soit un total de 496 décès supplémentaires par rapport au bilan de la veille. 

    26.667
    Cas confirmés en Belgique
    Le jeudi 9 avril, 1.684 nouveaux cas ont été rapportés. 915 patients résident en Flandre, 570 en Wallonie et 178 à Bruxelles. Nous n’avons pas d’information concernant le lieu de résidence des 21 dernières personnes. Le nombre total de cas confirmés s’élève à 26.667.

     

     

  • Le secteur auto perd 3,7 milliards d'euros par semaine de confinement

    Le secteur automobile a sorti les calculettes et ses conclusions sont alarmantes. Si le confinement et donc l'arrêt des activités hors urgences des concessionnaires et autres garagistes se poursuit jusqu'au 3 mai, les pertes totales du secteur s’élèveraient à 34 milliards d’euros, soit 20% du chiffre d'affaires annuel. Si les activités ne reprennent qu'en juin, on parle même d'un chute du chiffre d'affaires de 27% et d'un impact de 47 milliards d'euros.

    Il y aura bien un effet de rattrapage au moment de la reprise des activités, mais au-delà de ce pic, ce sera vraisemblablement le calme plat, car les voitures n'auront quasi pas roulé pendant le confinement et les livraisons des usines devraient être retardées à cause des fermetures. Le risque est de voir pas mal d'entreprises se retrouver en grosses difficultés financières. "On s’attend à beaucoup de problèmes. C’est pour cela que l’on fait la demande de pouvoir reprendre progressivement pour avoir des rentrées et du cash flow et éviter un afflux en un coup après le confinement", indique Filip Rylant, porte-parole de Traxio.

  • De Backer répond aux laboratoires cliniques sur l'analyse des tests

    Des raisons pratiques et financières ont amené le gouvernement à préférer les laboratoires de l'industrie pharmaceutique pour analyser les tests du Covid-19, a expliqué, ce vendredi, le ministre en charge du matériel médical Philippe De Backer après les critiques des laboratoires cliniques.

    L'Union professionnelle belge des médecins spécialistes en biopathologie médicale a déploré jeudi le choix fait par le gouvernement, en rappelant que 45 laboratoires de biologie clinique étaient prêts et qualifiés pour élargir leur capacité en fonction des besoins.

  • De Backer: "Des mesures ont été prises pour éviter l'achat de masques déficients"

    Il y aura toujours un risque qu'une livraison de masques se révèle de qualité insuffisante, mais des mesures ont été prises pour réduire cette possibilité au maximum, a indiqué, ce vendredi, le ministre en charge du matériel médical Philippe De Backer.

    Le ministre avait révélé jeudi à la Chambre que trois millions de masques FFP2 livrés la semaine passée était d'une qualité insuffisante pour être utilisés comme tels. Ces masques à pièce faciale filtrante, protégeant l'entourage du porteur et le porteur lui-même, sont en pénurie et les commandes doivent se faire via un marché international en pleine tension vu l'ampleur de la pandémie.

  • Le nombre de morts en Espagne au plus bas depuis le 24 mars

    605 morts
    En 24 heures
    L'Espagne a recensé, ce vendredi, 605 morts du Covid-19 en 24 heures, le chiffre le plus bas enregistré depuis le 24 mars, ont annoncé les autorités. Au total, 15.843 personnes ont succombé à la maladie dans le pays, un des plus endeuillés du monde par la pandémie et qui est soumis depuis le 14 mars à un confinement des plus stricts.

  • 40% des personnes décédées sont mortes dans une maison de repos

    Sur les 3.019 personnes décédées en Belgique, 57% sont mortes à l’hôpital, 40% dans une maison de repos et de soins, 1% à la maison et 2% à un autre endroit. 


  • Moins de personnes en soins intensifs

  • Revoir la conférence de presse du SPF Santé publique

    La conférence de presse du 10 avril

  • L'Italie se dirige vers un confinement jusqu'au 3 mai

    Le gouvernement italien a décidé de prolonger les mesures de confinement qui expiraient le 13 avril jusqu'au 3 mai, écrivent ce vendredi les médias italiens citant des sources syndicales. Cette décision, toujours pas officielle mais qui devrait être adoptée à très court terme, a été annoncée jeudi après-midi, au cours d'une réunion entre plusieurs membres du gouvernement, dont le Premier ministre Giuseppe Conte, d'une part, et des représentants de divers syndicats et d'employeurs, d'autre part.

  • Obtenez votre allocation de chômage temporaire plus rapidement

    La Capac, la Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage, n'a jusqu'ici payé que 70.000 des quelque 200.000 demandes d'allocations de chômage temporaire pour cause de coronavirus qui lui ont été soumises en mars.

    Ceci dit, plus de 30% des allocations n'ont pas encore été payées car les formalités à charge de l'employeur n'ont pas encore été effectuées.

    La Capac espère être quitte de tous les paiements d'ici ce mardi 14 avril.

  • La confiance des investisseurs belges à un niveau historiquement bas

    Le Baromètre des investisseurs ING a atteint, en mars, son plus bas niveau depuis sa création en 2004, a indiqué, ce vendredi, ING dans un communiqué. Alors qu'il se trouvait encore à un niveau neutre de 100 points en février, l'indicateur a dégringolé jusqu'à 58 points le mois dernier. "Les mesures de confinement combinées à la chute des bourses ont lourdement pesé sur le moral des investisseurs en mars. Jamais les investisseurs belges n'avaient été aussi pessimistes vis-à-vis des perspectives conjoncturelles", indique ING.

  • Une peine de travail requise pour un homme qui n'a pas respecté le confinement

    Le parquet de Bruxelles a requis, ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, une peine de travail à l'encontre d'un homme de 23 ans qui n'a pas respecté les mesures de confinement à plusieurs reprises. Il s'agit du premier procès en Belgique pour infraction aux mesures décidées par le gouvernement fédéral, le mois dernier, pour ralentir la propagation de la pandémie de Covid-19. "La grande majorité de la population fait un effort énorme et reste à l'intérieur. Avec une peine de travail, le prévenu pourrait faire quelque-chose pour la société", a déclaré le ministère public.

  • Les soldes au mois d'août, les magasins de vêtements satisfaits

    Les ministres des Indépendants et de l'Économie, Denis Ducarme et Nathalie Muylle, proposeront au conseil des ministres un arrêté de pouvoirs spéciaux reportant la date des soldes au 1er août, ont-ils annoncé dans un communiqué commun. La décision pourrait être prise et mise en œuvre dès la semaine prochaine. Ils souhaitent, par ailleurs, que la période d'attente, c'est-à-dire la période avant les soldes au cours de laquelle les annonces de remises sont interdites, ait lieu, comme d'habitude, un mois avant les soldes, c'est-à-dire du 1er juillet au 31 juillet.

    Les magasins de vêtements indépendants seraient très satisfaits du report des soldes d'été du 1er juillet au 1er août. Ce report leur laisserait un mois de plus pour vendre aux prix normaux.

  • Les actes notariés facilités grâce à une procuration digitale

    Jusqu'à présent, il était presque impossible de passer chez son notaire pour signer un acte suite au confinement. Seuls les cas urgents étaient encore acceptés.

    Désormais, il sera possible de signer un acte de vente, ou tout autre acte, sans passer chez le notaire, et ce, grâce à une procuration digitale, annonce la Fédération du notariat. Les citoyens pourront bientôt donner une procuration digitale à une personne de confiance ou à un collaborateur du notaire pour que celui-ci puisse signer l’acte à leur place. (Mathilde Ridole)

  • eFarmz sous le confinement | "On a dû tripler la capacité de notre site"

  • Pieter Timmermans: "La crise est profonde, nous n'avons pas le temps pour de petits jeux"

    Pieter Timmermans, le patron de la FEB, table sur une perte de croissance de 2 à 3% par mois de confinement en Belgique. Relancer la machine prendra du temps, prévient-il en appelant, au passage, les acteurs économiques et politiques à mettre leurs querelles idéologiques de côté. 

    "Si cette crise dure encore des semaines et des semaines, alors on s'expose effectivement à des problèmes de solvabilité."
    PIETER TIMMERMANS
    ADMINISTRATEUR DÉLÉGUÉ DE LA FEB
  • Les maladies chroniques, victimes collatérales de l'épidémie?

    Après un afflux au début de la crise, la fréquentation des pharmacies belges tend à se normaliser. Et hormis quelques tensions sur certains produits stratégiques, l'approvisionnement ne pose pas de soucis. Ce qui inquiète, par contre, c'est la baisse observée de la délivrance des médicaments pour maladies chroniques – à l'instar des urgences qui ont vu fondre leurs cas habituels. Tendance qui s'installe ou conséquence d'un surstockage initial? Le phénomène est en tout cas scruté.

     

  • Jobistes étudiants, bataillon de renfort des secteurs agricole et des soins de santé

    Une entreprise sur cinq des secteurs agricole et des soins de santé compte sur le renfort des étudiants jobistes durant les vacances de Pâques afin de pallier le manque de personnel causé par la crise du coronavirus, ressort-il d'une enquête réalisée par le prestataire de services RH Acerta. La cotisation sociale due étant relativement faible, le contrat de travail étudiant représente un intérêt financier considérable pour les employeurs.

    25.000
    Travailleurs saisonniers
    Chaque année, entre 15.000 et 25.000 travailleurs saisonniers sont engagés en avril et en mai pour la culture des asperges, le secteur de la fraise, l'horticulture en serre, la plantation de légumes en plein air, la floriculture, etc. La plupart d'entre eux viennent traditionnellement d'Europe centrale et orientale.

     


  • Nombre record de décès en 24 heures en Allemagne

    L'Allemagne a enregistré 266 décès supplémentaires dus au coronavirus ces dernières 24 heures pour atteindre 2.373 morts, soit la plus forte augmentation depuis le début de la pandémie chez nos voisins, selon l'Institut Robert Koch.

    Les experts avaient prévu cette situation. Le nombre de contaminations au SARS-CoV-2 a augmenté de 5.323 unités depuis jeudi, ce qui porte le nombre total de cas confirmés à 113.525. Pour la 4e journée consécutive, le nombre de nouvelles contaminations journalières augmente ainsi en Allemagne alors que les jours précédents laissaient entrevoir la tendance inverse.  

  • Plus de 16.000 morts aux États-Unis

    Le bilan de l'épidémie de coronavirus a dépassé les 16.400 morts aux États-Unis, selon les calculs effectués par l'agence Reuters. Les États-Unis ont enregistré mardi et mercredi leurs pires bilans quotidiens, plus de 1.900 décès chaque jour, et celui de jeudi dépasse déjà les 1.600 morts, alors que plusieurs États n'ont toujours pas fourni leurs chiffres.

    Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

    La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

    Par thématique:

    ©Photo News

  • Brussels Airlines va bénéficier d'une aide de l'État, selon Etienne Davignon

    Selon Etienne Davignon, président de Brussels Airlines, la compagnie aérienne va désormais devoir "intensifier" ses mesures de restructuration à la demande de Lufthansa. Et elle va bénéficier d'une aide d'État. "Le principe est désormais acquis que nous allons bénéficier d'une aide de l'État", affirme le président de la compagnie aérienne dans La Libre Belgique.

    Selon lui, le secteur aérien est reconnu comme stratégique pour l'économie belge, ce qui justifie cette aide. Une nationalisation de la compagnie belge n'aurait, par contre, "aucun sens" à ses yeux.

    Lire | Brussels Airlines va bénéficier d'une aide de l'État, selon Etienne Davignon

  • L'Europe s'accorde sur un plan de relance de 540 milliards d'euros

    Les ministres des Finances de l'UE ont finalement trouvé un accord, jeudi soir, sur un plan de 540 milliards d'euros destiné à relancer l'économie européenne suite à la pandémie de Covid-19. Ce plan de relance mettra en œuvre trois piliers: le Mécanisme européen de stabilité (MES) pour 240 milliards d'euros, la Banque européenne d'investissement (BEI) à concurrence de 200 milliards d'euros et le plan "Sure" (100 milliards d'euros) au bénéfice des chômeurs partiels proposé par la Commission européenne.

  • Accord à portée de main à l'Opep, le Mexique bloque

    Un accord était à portée de main, ce vendredi, après une réunion cruciale des pays exportateurs de pétrole hier, Arabie saoudite et Russie en tête, pour une baisse massive de la production pour enrayer la chute des cours. Un communiqué de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), publié après onze heures de discussions par visioconférence, a fait état d'une entente préalable sur une diminution de l'offre mondiale de 10 millions de baril de brut par jour (mbj) en mai et juin.

    Il reste cependant un obstacle: un pays non-membre du cartel, le Mexique, n'a pas donné son accord. Or, elle est indispensable pour entériner une décision à la hauteur de la crise qui frappe le secteur en ces temps de pandémie mondiale du coronavirus.

  • Les principales informations de jeudi

    • Le Premier ministre britannique Boris Johnson a quitté les soins intensifs. "Le Premier ministre a été transféré des soins intensifs vers un autre service de l'hôpital, où il sera placé sous surveillance étroite durant la phase initiale de sa guérison", a indiqué un porte-parole dans un communiqué. Le Royaume-Uni a enregistré 881 décès supplémentaires de patients malades du Covid-19, portant le total à 7.978 morts. Le virus a officiellement contaminé 65.077 personnes dans le pays, l'un des plus durement touchés en Europe.
    • Le bilan des dernières 24h en Belgique fait état de 459 personnes hospitalisées et 283 décès. Le nombre total d'hospitalisations est de 5.590. 1.285 personnes sont aux soins intensifs, tandis que l'on déplore 2.523 décès. Au cours des dernières 24 heures, 4.300 tests ont été réalisés, qui se sont révélés positifs pour 1.580 personnes. Depuis mi-mars, 24.983 personnes ont été diagnostiquées positives avec un test de laboratoire. 
    • L'Espagne a compté 683 décès en 24h, portant le bilan total au dessus de la barre symbolique des 15.000 morts. Ce cap a également été franchi aux États-Unis, qui ont enregistré, pour la deuxième journée consécutive, près de 2.000 morts. En France, l'épidémie a fait 12.210 morts au total, mais pour la première fois depuis le début de la crise, le nombre de patients en réanimation a enregistré une baisse en 24 heures, avec 7.066 patients, soit 82 de moins que mercredi. En Italie aussi, les nouvelles sont plutôt rassurantes. Le total des décès s'élève à 18.279 morts (+610 en 24 heures), pour un total de 143.626 cas (+4.204).  Mais pour le cinquième jour de suite, le nombre de patients en soins intensifs a baissé (3.605, -88), et celui des personnes hospitalisées avec symptômes a diminué, lui aussi (28.399, -6).
    • Le Groupe des 10 s'est réuni "virtuellement" mercredi soir pour se pencher, à la demande du gouvernement fédéral, sur un paquet d'une quinzaine de propositions de nature socio-économique, en réponse à la crise du coronavirus. Patrons et syndicats n'ont pas pu trouver d'accord sur ces propositions. La balle est de retour dans le camp du gouvernement qui devra trancher.
    • Le nouveau rendez-vous du Conseil national de sécurité est connu. Ce dernier se réunira mercredi prochain. Sophie Wilmès et ses ministres se pencheront sur l’intérêt ou non de maintenir les grands événements de l’été comme les festivals. La question d’un prolongement de la période de confinement, pour le moment prévue jusqu’au 19 avril, devrait également être abordée.
    • Le ministre fédéral des Indépendants Denis Ducarme (MR) a obtenu l'accord du kern pour étendre le droit passerelle aux indépendants complémentaires et aux pensionnés actifs indépendants qui ont dû cesser totalement, ou partiellement, leurs activités en raison de la crise du coronavirus. Auparavant, ce droit était réservé aux indépendants à temps plein. Une enveloppe de 12 millions d'euros a d'ores et déjà été débloquée.
    • La Réserve fédérale américaine a frappé un grand coup en annonçant 2.300 milliards de dollars de nouveaux prêts pour "soutenir l'économie" et destinés tout particulièrement aux entreprises et aux collectivités locales qui souffrent de la pandémie de Covid-19.
  • Bonjour et bienvenue

    Bonjour à tous, bienvenue dans notre live du vendredi 10 avril. 

    Pour retrouver les informations de jeudi, rendez-vous ici. 

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés