Les salaires affichent une hausse record de 3,9% par rapport à 2017

©ANP XTRA

L’indexation ainsi que les rémunérations collectives et flexibles boostent les salaires, selon le consultant en ressources humaines Hudson.

La conjoncture favorable, la hausse du taux d’emploi et la concurrence accrue que connaît la chasse aux talents sur le marché du travail font grimper les salaires, selon Hudson. Pour la 25e fois, le consultant en ressources humaines a fait appel aux 755 organisations de sa base de données pour sonder les rémunérations en Belgique. Résultat: une hausse spectaculaire de 3,9% par rapport à l’an passé. "Il s’agit de l’augmentation la plus importante depuis 5 ans", précise Hudson.

Pression sur le salaire fixe

"Cette croissance est due à l’indexation plus élevée intervenue l’année passée, mais également au pourcentage que les organisations ont octroyé en plus de l’index, plus précisément 1,7%", affirme Hudson.

"Il s’agit de l’augmentation la plus importante depuis 5 ans."
Hudson

"Il y a donc beaucoup de pression sur le salaire fixe, aussi bien pour garder des talents que pour en attirer de nouveaux", ajoute Bert De Greve, directeur Talent Management.

Un quart des quelque 190.000 coups de sonde menés par les experts du consultant témoignent d’une augmentation de plus de 4%. Et le nombre de travailleurs ayant bénéficié d’une hausse de plus de 10% a également grimpé "de manière significative".

Hudson confirme un recours de plus en plus fréquent à la rémunération variable déjà observée l’année dernière. "Le bonus collectif CCT 90 devient de plus en plus populaire, au détriment des bonus individuels traditionnels", relève le spécialiste.

Échanges en vogue

Par ailleurs, de nombreux opérateurs issus de secteurs divers se sont tournés vers la prime bénéficiaire qui, depuis le mois de janvier, permet aux entreprises de distribuer ses bénéfices, en tout ou en partie, à ses travailleurs sous un régime fiscal avantageux et sans charge administrative importante.

"Durant les prochaines années, cette prime deviendra un élément important pour compléter la rémunération variable", prédit Hudson.

"La voiture de société reste au centre des choix qui peuvent être faits, outre les autres solutions de mobilité comme, par exemple, un vélo, un abonnement pour les transports en commun ou une carte essence."
Hudson

Le succès des plans de rémunération flexible est également au rendez-vous. D’après ce sondage, une organisation sur cinq y a recours ou prévoit d’en adopter un. Pour rappel, ces plans permettent d’échanger des composantes pécuniaires du salaire (salaire brut, 13e mois, bonus, etc.) ou la voiture de société contre d’autres composantes du salaire. "La voiture de société reste au centre des choix qui peuvent être faits, outre les autres solutions de mobilité comme, par exemple, un vélo, un abonnement pour les transports en commun ou une carte essence", précise Hudson, qui cite d’autres options comme les smartphones, les tablettes, etc.

Après les grandes entreprises, ce sont les organisations de taille moyenne actives dans l’industrie ou les services qui envisagent le plus d’activer ce genre de formule.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content