Lits en soins intensifs: la Belgique songe à demander l'aide de ses voisins

©Photo News

Si la Belgique devait dépasser le nombre de malades placés aux soins intensifs, l'appel à l'aide à la France et à l'Allemagne fait partie des solutions sur la table.

La cellule gouvernementale chargée d’assister les directions des hôpitaux les a enjoint à dédier, pour le 26 octobre, la moitié de leur capacité en soins intensifs aux patients du Covid, soit 1.000 lits sur un total de 2.000.

Le volume de 2.800 lits ne peut être dépassé, sauf à ne plus pouvoir garantir la qualité des soins.

Si la situation sanitaire s’aggravait encore, les hôpitaux pourraient passer à 2.800 lits de soins intensifs, dont 2.000 pour les patients du Covid. Ce volume de 2.800 lits ne peut être dépassé, sauf à ne plus pouvoir garantir la qualité des soins. Dès lors, la Belgique serait contrainte de demander l’assistance de pays voisins, dont la France et l’Allemagne.

Tout savoir sur le coronavirus

Pour tout savoir sur l'évolution de la situation sanitaire et ses conséquences économiques et sociales; lire les dernières news, les décryptages et opinions, rendez-vous dans notre dossier "Coronavirus".

La situation empire, en effet, de jour en jour. Dimanche, à l’échelle nationale, environ 20% des lits aux soins intensifs étaient occupés par des patients atteints du Covid. En Wallonie, les hôpitaux ont admis, samedi dernier, autant de personnes contaminées que durant le pic de la première vague. Mais le rythme de la hausse est supérieur encore à celui observé au printemps dernier. À Bruxelles, le nombre d’hospitalisations se situe à la moitié du pic d’il y a six mois, avec un doublement toutes les deux semaines.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés