"Mes rides et ma fatigue sont dues à mon acharnement à garder l'ancrage belge"

©Photo News

Le créateur de spectacles de La Louvière, Franco Dragone, regrette la trop grande modestie des Belges. "Nous ne valorisons pas nos talents," lance-t-il.

Franco Dragone se diversifie. Le célèbre créateur de spectacles de La Louvière l’affirme: "le spectateur ne veut plus s’asseoir devant un spectacle, il veut y participer." Franco Dragone travaille donc sur plusieurs projets dans des parcs d’attractions à thème.

"J’ai la responsabilité de tout tenter pour assurer la pérennité de mes collaborateurs", dit-il sur les ondes de Bel RTL pour expliquer cet intérêt pour de tels projets.

Parade, signée Dragone, au parc à thème de Belek en Turquie

Franco Dragone est aussi très populaire en Asie et dans le reste du monde. Il regrette toutefois le fait que la Belgique ne sache pas suffisamment valoriser ses talents. "J’ai une fois entendu une critique sur la Belgique. A Las Vegas une serveuse m'a dit: ‘ah oui ce pays sans gouvernement depuis 500 jours!´ Sinon, nous avons l’image d’un pays accueillant, de gens simples, mais trop modestes."

Enfin Franco Dragone, c’est également une histoire d’amour avec La Louvière. "Mes rides et ma fatigue sont dues aussi à mon acharnement à maintenir un ancrage belge." Il déclare que depuis la région du Centre, il a oeuvré à raconter des histoires pour créer un peu de beauté dans une région dévastée.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content