On sait enfin qu'une personne vaccinée est beaucoup moins contagieuse

©AFP

Une étude anglaise démontre que le vaccin anti-Covid n’empêche pas seulement le développement de la maladie, mais qu’il limite aussi la transmission du virus.

On sait que les vaccins anti-Covid protègent relativement bien contre la maladie, mais freinent-ils la transmission? Une personne vaccinée reste-t-elle contagieuse si elle a été en contact avec le virus?

38-49%
Une personne vaccinée (une seule dose) et qui est infectée est de 38% à 49% moins susceptible de transmettre le virus qu'un non vacciné

Selon une étude du Public Health England, les personnes infectées par le virus trois semaines après avoir reçu une seule dose de vaccin sont de 38% à 49% moins susceptibles de transmettre le virus au sein de leur foyer, où le risque de contagion est élevé, que celles n'étant pas vaccinées.

À tout âge

Ce niveau de protection a été observé autour du quatorzième jour suivant la vaccination. Il reste similaire quel que soit l'âge des personnes. Reste à attendre des résultats après l'injection de la seconde dose.

L'étude a suivi 57.000 personnes appartenant à 24.000 ménages où une personne vaccinée s'est révélée positive, et les a comparées à près d'un million de contacts de personnes non vaccinées. Ce sont les vaccins Pfizer et AstraZeneca qui ont été analysés.

Pour l'immunité collective

Ces résultats sont intéressants dans le cadre des campagnes de vaccination. Certains réfractaires aux vaccins, qui ont déjà été contaminés ou ne craignent guère de souffrir de la maladie du Covid, avancent que ces produits n'empêcheront pas la transmission du virus. L'argument de la protection de l'entourage se voit donc renforcé avec cette étude.

L'étude permet aussi de conforter l'intérêt du vaccin auprès des personnes ayant déjà contracté le coronavirus.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité