Peut-être de premiers vaccins contre le Covid à la fin de l'année, selon Frank Vandenbroucke

©Photo News

La Belgique pourrait disposer vers la fin de l'année de "petites quantités" des premiers vaccins contre le coronavirus.

La Belgique pourrait disposer vers la fin de l'année de "petites quantités" des premiers vaccins contre le coronavirus. C'est ce qu'a affirmé ce vendredi soir le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke, à la chaîne de télévision privée flamande VTM.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait déclaré jeudi soir que, si aucun contretemps ne survient dans les semaines à venir dans les tests des vaccins de BioNtech-Pfizer et Moderna, ils pourraient déjà recevoir une autorisation de mise sur le marché conditionnelle de l'Agence européenne des médicaments (EMA) dans la seconde quinzaine de décembre.

L'exécutif européen, qui agit pour le compte des 27 Etats-membres, a déjà signé un contrat avec le duo BioNTech-Pfizer. Il porte sur l'achat futur, si le vaccin est validé, de 200 millions de doses, avec une option pour 100 millions supplémentaires. "Si ce qu'a dit Ursula von der Leyen se réalise, alors c'est aussi une très bonne nouvelle pour nous", a indiqué M. Vandenbroucke (sp.a) vendredi à VTM. "Cela signifie que nous pourrons peut-être obtenir les premières doses au début de l'année (2021). Ce ne sera pas encore de grandes quantités, car ils doivent être en mesure de les produire", a ajouté le vice-Premier ministre socialiste flamand.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés