Plus de 400.000 cas de coronavirus en Belgique

©BELGA

Le nombre d'hospitalisations poursuit sa progression, tandis que plus d'une personne testée sur quatre s'avère positive.

La Belgique a recensé en moyenne 15.847 nouveaux cas quotidiens de covid-19 entre le 21 et le 27 octobre inclus, ce qui représente une hausse de 31% par rapport à la période de calcul précédente, ressort-il samedi matin du bilan provisoire de l'Institut de santé publique Sciensano. Au total, 412.314 infections ont été dénombrées depuis le début de l'épidémie.

1.105
personnes aux soins intensifs
Pas moins de 1.1.05 personnes sont actuellement admises aux soins intensifs en raison d'une infection au coronavirus, ressort-il des chiffres de Sciensano.

Dans la même période, en moyenne 90 personnes ont succombé par jour au coronavirus en Belgique (+53%), portant désormais à 11.452 le nombre de morts attribués au Sars-CoV-2 depuis le début de la pandémie.

L'incidence, qui rend compte du nombre de nouveaux cas par tranche de 100.000 habitants, s'établit à 1.701,2 (+186%).

Les admissions à l'hôpital atteignent une moyenne quotidienne de 636 entre le 24 et le 30 octobre, soit une hausse de 59%. Actuellement, 6.438 personnes sont hospitalisées pour cause de covid-19 (+4%), dont 1.105 en soins intensifs (+5%).

Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l'ensemble des personnes testées, atteint désormais 26,9% à l'échelle nationale.

Certaines professions tout de même testées

Les nouvelles directives en matière de test publiées ce samedi par Sciensano indiquent par ailleurs que les policiers, les pompiers, mais aussi les éboueurs et les enseignants ont désormais à nouveau droit à être testés pour le coronavirus lorsqu'ils ont eu un contact étroit avec une personne infectée. Le gouvernement veut éviter de cette façon que trop de policiers par exemple soient absents pour cause de quarantaine.

En raison d'un manque de tests, il avait été décidé, il y a quelques semaines, que les personnes ayant eu un contact étroit avec une personne infectée mais ne présentant pas de problèmes de santé ne seraient plus testées. Elles devaient toutefois être placées en quarantaine pendant 10 jours.

Selon une communication de la Conférence interministérielle Santé publique et du Commissariat Corona du gouvernement datant de mercredi, cette règle ne s'applique plus à certains secteurs ou professions.

On y retrouve également les professionnels de la santé et du bien-être et leurs services de soutien administratifs, de nettoyage, de logistique et tout autre service de soutien; les services publics fédéraux de la Justice, Défense; la politique d'asile et d'immigration; les industries productrices de consommables médicaux, les médicaments et produits de santé nécessaires; le secteur de l'aide à la jeunesse; et les aidants proches.

Ces groupes peuvent être testés le cinquième jour après le jour où un contact étroit a eu lieu avec une personne contaminée. Si le résultat est négatif au jour cinq, la quarantaine prend fin deux jours plus tard. En cas de résultat positif, un isolement d'au moins sept jours s'applique alors.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés