Près de 6.000 emplois sacrifiés depuis le début de l'année

©BELGA

Les suppressions d’emplois se multiplient à un rythme inquiétant et souvent en dehors de la loi Renault.

Le dévoilement du plan de réduction de l’emploi ce mercredi chez BNP Paribas Fortis a affolé les compteurs sociaux en Belgique. Si l’on additionne les principales annonces de licenciement collectif, de restructurations sortant du cadre de l’application de la loi Renault et de faillites enregistrées durant les deux premiers mois de l’année, on atteint le chiffre de 5.935 emplois menacés: 1.107 de ceux-ci, soit à peine un sixième, s’inscrivent dans le champ de la loi Renault sur les licenciements collectifs. Les plans de Proximus (1.800 emplois) et de BNPP Fortis (2.500) n’entrent en effet pas dans ce cadre. Proximus parce qu’elle est entreprise publique autonome, BNPP Fortis parce qu’il s’agira en grande partie de départs naturels sur trois ans et que pour le solde éventuel, on restera en dessous du seuil des 10% de l’effectif.

Il n’empêche que ces totaux inquiètent. Quand on consulte les statistiques des licenciements collectifs, le pire premier trimestre depuis que ce décompte est effectué par le SPF Emploi était celui de 2010, où les entreprises avaient annoncé des plans visant 5.202 emplois. Ce triste record devait beaucoup à la fermeture de l’usine Opel à Anvers. Le deuxième plus mauvais début d’année avait été les trois premiers mois de 2013, avec 4.673 suppressions de postes annoncées. Les restructurations chez ArcelorMittal et Caterpillar avaient été responsables de plus de la moitié de ce total. Globalement, la pire année complète avait été 2012, avec 16.707 emplois menacés. La "meilleure": 2017…

Ce qui frappe, en ce début 2019, c’est que la majorité des réductions d’emplois sortent du cadre de la loi Renault. Outre Proximus et BNPPF, c’est aussi le cas chez Sonaca (140 postes sur 3 ans) notamment. Difficile à dire si on se trouve face à une nouvelle tendance où les entreprises chercheraient à l’éviter, ou s’il s’agit d’un simple hasard statistique.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect