Prolongation des soldes: avis positifs des professionnels et ministres

Les soldes pourraient être prolongées jusqu'au 14 février cette année. ©BELGA

Les soldes pourraient exceptionnellement être prolongées suite à un avis favorable du Conseil supérieur des Indépendants et PME. Les ministres compétents soutiennent l'idée.

Le Conseil supérieur des Indépendants et PME est favorable à une prolongation des soldes de deux semaines, pour autant que cette modification ne remette pas en cause la période de soldes à long terme. Avec cet avis positif des professionnels, les ministres Pierre-Yves Dermagne (Économie et Travail) et David Clarinval (Indépendants et PME) indiquent, ce mardi, soutenir eux aussi la proposition de loi en ce sens.

Les ministres proposent de viser spécifiquement l'année 2021, et de prolonger les soldes jusqu'au 14 février.

La commission de l'Économie de la Chambre avait décidé, la semaine dernière, de demander des avis avant de voter la proposition de loi du MR de reporter de deux semaines la date de fin des soldes d'hiver, et ce, pour donner un coup de pouce aux commerçants. Le texte est soutenu par tous les groupes politiques. Il devrait être voté cette semaine.

Un démarrage moins bon qu'attendu

Les ministres "attendaient l'avis du Conseil supérieur des Indépendants et PME (qui regroupe les organisations professionnelles et interprofessionnelles concernées)", ont-ils expliqué se mardi matin. Ce dernier "a accueilli favorablement la proposition de loi", pour autant que cette prolongation reste exceptionnelle dans le temps, "ce qui conduit les deux ministres à la soutenir à leur tour".

Ils proposent de viser spécifiquement l'année 2021, et de prolonger les soldes jusqu'au 14 février. En raison de la crise, les commerçants ont des stocks plus importants à écouler, et il apparaît que les soldes actuellement en cours n'ont pas démarré aussi bien qu'espéré, notent-ils.

Le secteur satisfait

Les commerçants se sont eux déclarés satisfaits de cette décision à venir. "Bonne nouvelle pour les clients et les commerçants", a indiqué Comeos sur Twitter. La fédération du commerce est également satisfaite que cette prolongation soit clairement confirmée pour cette année uniquement.

Pour Mode Unie, la fédération des magasins de mode indépendants, membre de l'Unizo, une telle prolongation constitue une reconnaissance des problèmes spécifiques auxquels est confronté le secteur de la mode. Les magasins qui ont été obligés de fermer une seconde fois en novembre conservent encore de nombreux stocks. "Ce stock a en quelque sorte une date de péremption en raison des changements de tendance et de saison, ce qui ne permet pas de les vendre plus tard dans l'année", commente la directrice de Mode Unie, Isolde Delanghe.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés