Quand le MR ne sait pas quoi faire de Zakia Khattabi

©BELGAIMAGE

Le MR réfléchit à la question de savoir s’il faut soutenir la candidature de l’ex-coprésidente Ecolo à la Cour constitutionnelle. Un nouveau report du vote au Sénat est envisagé.

La candidature de Zakia Khattabi au poste de juge à la Cour constitutionnelle met le MR dans l’embarras en ce début 2020. Rappel, l’ex-coprésidente d’Ecolo a besoin d’une majorité des deux tiers au Sénat (40 députés sur 60) pour être désignée. Ce vote doit intervenir ce vendredi et jusqu’au bout, les libéraux entretiennent le suspense alors que leurs 7 sièges de sénateurs sont indispensables.

Pour rappel, les bleus ont remis en cause les compétences de l’écologiste pour truster cette place de juge, à l’instar de la N-VA ou du Belang qui voteront contre. Elle n’est pas juriste, mais dispose de l’expérience parlementaire requise par la loi pour prétendre à la fonction. A priori, rien ne s’oppose donc à l’entrée à la Cour constitutionnelle de Zakia Khattabi qui peut compter sur le soutien du PS, du PTB, du cdH et sans doute du CD&V. Il faut dire qu’en général, ce genre d’affaire fait l’objet d’un gentleman agreement entre partis. On l’a compris, la donne est plus compliquée chez les libéraux.

Réunion au sommet

Le MR remettait en cause les compétences de l’écologiste.

Au MR, on semble peu emballé à l’idée de soutenir l’écologiste. En décembre dernier, c’est in extremis que le vote en séance plénière du Sénat avait été reporté faute de consensus chez les libéraux francophones qui, dit-on, mais ce n’est pas sûr, doivent influencer la position de l’Open Vld. Ce jeudi, la sénatrice Els Ampe, par ailleurs candidate à la présidence de l’Open Vld, s’est déclarée contre la désignation de Zakia Khattabi à la Cour. "Une position personnelle", entendait-on dans la foulée.

Ce jeudi soir, les sénateurs MR étaient réunis autour du président Georges-Louis Bouchez pour prendre attitude mais rien n’est ressorti de la réunion. Interrogée mercredi par L’Echo, Sabine Laruelle (MR), présidente du Sénat, s’était montrée hostile à un nouveau report du vote mais ne savait pas encore quelle serait la ligne de son parti dans ce dossier éminemment politique. Un nouveau report était toutefois dans l’air ce jeudi soir.

L’an dernier, les libéraux avaient exprimé des réserves quant aux compétences juridiques de Zakia Khattabi pour justifier une éventuelle abstention qui sonnerait le glas de cette désignation défendue par Ecolo. Il semble aujourd’hui prisonnier de cette posture alors que l’issue de ce vote pourrait avoir un impact sur l’image du MR dans le cadre de l’information royale pour former un gouvernement fédéral. "Si les sénateurs disent oui, ce sera perçu comme un pas vers l’arc-en-ciel, s’ils disent non, ce sera suivre la N-VA", explique un libéral. Et puis, s’il s’agit de changer d’avis et de soutenir Ecolo – dans une optique de bonnes relations entre partis francophones – encore faut-il trouver une bonne explication au revirement. Là dessus, le MR ne semble pas s’être mis d’accord. La séance du Sénat s’ouvre en milieu de matinée ce vendredi.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés