QVAX a déjà permis de vacciner plus de 8.000 personnes

Après seulement une semaine, QVAX compte déjà plus de 500.000 inscrits sur sa liste de réserve. ©BELGA

La plateforme, ouverte depuis une semaine, compte 500.000 inscrits et a permis de vacciner 8.000 personnes. Le système devrait bientôt fonctionner à plein régime.

L'engouement pour QVAX était là dès l'ouverture officielle de la plateforme, au vu des délais d'attente pour s'inscrire. Le succès s'est confirmé et, une semaine après son lancement, la plateforme peut tirer un excellent premier bilan. Selon nos informations, en sept jours, la liste des réservistes a atteint les 500.000 inscrits. QVAX a aussi permis de vacciner plus de 8.000 personnes.

30 centres de vaccination travaillent actuellement avec le système mis en place par Jean-Sébastien Gosuin et son équipe. Et ce n'est que le début. Une vingtaine de centres supplémentaires devraient intégrer prochainement le système pour écouler les doses non injectées. Les chiffres annoncés ne sont d'ailleurs pas ceux d'une semaine entière. Dans les faits, la vaccination via QVAX n'a débuté qu'il y a quatre jours, le temps de finaliser la liste de réserve. La plateforme devrait atteindre son rythme de croisière d'ici la fin de la semaine.  

Plus de doses que prévu

Les estimations prévoyaient entre cinq à dix doses restantes par jour. Il semblerait que pour certains centres, le nombre atteindrait plutôt les 50 à 80 doses.

Le succès de la plateforme ne s'explique pas que par l'envie, visiblement très importante, de la population de se faire vacciner. Le nombre de doses restantes en fin de journée est également relativement conséquent. Alors que les estimations prévoyaient entre cinq à dix doses restantes par jour dans chaque centre, il semblerait que dans certains, le nombre de vaccins non administrés, et donc à encore écouler, tourne davantage autour des 50 à 80 doses.

Précisons toutefois que ces doses n'étaient pas perdues pour autant. Même sans QVAX, des call-centers étaient en charge, chaque jour, de trouver en dernière minute des bras à vacciner. Le tout se faisait sans véritable organisation ni stratégie globale. Ce système un peu improvisé a notamment permis de vacciner des pompiers et des policiers.

Bientôt dans les rapports Sciensano

Pour rappel, QVAX permet à tous les Wallons et Flamands du pays de se mettre à disposition pour obtenir une injection.  Afin de les écouler, une invitation est envoyée aux inscrits prioritaires de la liste de réserve. Une fois invité, le candidat au vaccin restant dispose de trente minutes pour répondre à la proposition et confirmer son intérêt pour la dose. S'il ne le fait pas, la plateforme remet l'offre à la personne suivante.

De son côté, Bruxelles a préféré opter pour un autre système légèrement différent, qui sera mis en route le lundi 19 avril.

D'ici quelques semaines, les données de vaccination via QVAX seront également intégrées dans les rapports de Sciensano. Preuve de l'impact non négligeable de la plateforme.  

"La Belgique atteindra mardi le cap des deux millions de personnes vaccinées"

La Belgique atteindra mardi le cap des deux millions de personnes ayant reçu leur première dose, a indiqué mardi Sabine Stordeur, directrice de programme scientifique au Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) et membre de la taskforce vaccination, lors d'une conférence de presse du Centre de crise et de l'Institut de santé publique Sciensano. "Cela porte donc à plus de 20% le taux de vaccination de la population belge", a ajouté Mme Stordeur.

Plus d'une personne sur cinq dans le pays sera, dès demain, vaccinée.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés