Publicité

Règles sanitaires: Jan Jambon recadré par le CD&V

Le président du parti chrétien flamand, Joachim Coens, demande un peu de cohérence dans la communication du gouvernement flamand. ©siska vandecasteele

Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) doit rectifier certaines déclarations concernant les règles sanitaires en vigueur à partir du 9 juin.

Une ligne de plus dans la liste déjà longue des communications malencontreuses de la part des autorités publiques. Jan Jambon, ministre président flamand, a été recadré mercredi par son partenaire de gouvernement CD&V suite à une confusion née de déclarations télévisées. L'homme fort de la N-VA avait déclaré sur une chaîne locale que la règle des réunions privées de 50 personnes maximum en extérieur, d'application à partir du 9 juin, impliquait une participation active des traiteurs. Selon lui, ces derniers seraient amenés à faire respecter les règles sanitaires à l'occasion de ces réunions où leur présence serait dès lors obligatoire.

"Traiteur ou pas traiteur, ça n'a pas d'importance. Le protocole qui s'applique aujourd'hui aux terrasses s'appliquera également aux événements dans les jardins."
Jan Jambon
Ministre-président flamand (N-VA)

L'affaire a fait grand bruit en Flandre, tout le monde ne pouvant évidemment se permettre les services d'un traiteur. Jan Jambon a lui-même clarifié ses propos suite à une réunion avec le Premier ministre Alexander De Croo. "Nous allons autoriser les garden-parties jusqu'à 50 personnes à partir du 9 juin prochain, date à laquelle un assouplissement supplémentaire pourra avoir lieu", déclarait-il. "Traiteur ou pas traiteur, ça n'a pas d'importance. Le protocole qui s'applique aujourd'hui aux terrasses s'appliquera également aux événements dans les jardins." Soit "quatre personnes par table et une distance suffisante entre les tables".

Le président du CD&V Joachim Coens a réagi pour regretter la confusion née de la communication du ministre-président flamand. "Les citoyens doivent savoir de manière claire ce qui est permis ou non. Cela demande une certaine logique."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés