Publicité

Seuls 14% des professeurs de pratique professionnelle ont le titre requis

Les Indicateurs dressent l'état de l'enseignement en 2016-2017 ©BELGA

Les indicateurs de l'enseignement, publiés par la Fédération Wallonie-Bruxelles, dressent un constat de l'état de nos écoles. Focus sur cinq chiffres marquants.

1/ Seuls 13% des profs dans le professionnel ont le diplôme requis

Dans le secondaire supérieur, seuls 13,7% des professeurs de pratique professionnelle ont le diplôme requis pour enseigner. 12,6% ont un diplôme jugé suffisant tandis que la grande majorité, 73,7%, détient un titre en pénurie.

Depuis la réforme des titres dans l'enseignement, les profs sont classés en trois catégories selon le lien entre leur diplôme, la matière enseignée et les certificats de pédagogie. Les titres requis désignent les enseignants titulaires d'un diplôme dans la matière enseignée et un certificat en pédagogie. Ceux diplômés d'une matière similaire à celle enseignée et titulaire d'un titre en pédagogie. Enfin, la dernière catégorie reprend les enseignants sans titre pédagogique.

Dans le secondaire général, la pénurie se fait également ressentir, surtout dans les cours de maths. Un peu moins de la moitié seulement (47%) des profs de math possèdent le titre requis. En langue moderne, ils montent à 58%.

2/ Le redoublement coûte plus de 350 millions 

Le redoublement coûte 376,3 millions d'euros sur un budget total alloué à l'enseignement qui s'élève à 7,8 milliards d'euros. Le coût moyen par élève du secondaire ordinaire atteint 7.548 euros, contre 16.353 euros dans l'enseignement spécialisé.

3/ Trois quarts des élèves défavorisés sont à la traine 

76% des élèves d'un milieu socio-économique défavorisé présentent un retard dans le cursus. L'indicateur socio-économique fait son entrée dans le rapport consacré à l'année 2016-2017. Répartis de 1 (le plus défavorisé) à 10 (le plus favorisé), il montre que le milieu conserve une importance dans la destinée scolaire. Plus de 50% des élèves à indice faible (de 1 à 3) évoluent dans l'enseignement qualifiant. Ils sont moins de 20% pour l'indice 9 et 10.

4/ L'école joue un rôle important dans la qualité de vie des élèves

Les ados de 15 ans donneraient une note de 7,5/10 à leur qualité de vie. L'école conserve un rôle primordial d'intégration puisque 82% des élèves disent se faire facilement des amis grâce à l'école.

5/ L'industrie attire une écrasante majorité de garçons

98% des élèves inscrits dans le secteur professionnel de l'industrie et de la construction sont des garçons. À l'inverse, le secteur des services aux personnes présente une large majorité (88%) d'étudiantes.

©Mediafin

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés