Sortez ce pays de quarantaine!

Editorialiste

De nouvelles mesures restrictives mais où est la stratégie de testing?

Tentons un résumé de la journée de vendredi. Le matin, le comité de concertation (regroupant pouvoirs fédéral et régionaux) accouche de quelques mesures plutôt légères face à la deuxième vague de coronavirus. Le soir même, la Wallonie resserre de deux tours la vis et laisse entendre que Bruxelles suivra le lendemain. Traduction : il n’y a aucune vision commune, chacun agit dans son coin et tant pis si le citoyen s’y perd en chemin. Voudrait-on tirer parti du Covid pour achever la Belgique ?

En attendant, le virus galope. Dans cette cacophonie, épinglons tout de même ces mots du Premier ministre. "En soi, aucune règle ne peut stopper ce virus. Nous seuls en sommes capables." Un appel à la discipline et à la solidarité, alors que même le respect des gestes barrières fait désespérément défaut chez une part importante de la population. Il a raison, Alexander De Croo: on peut édicter toutes les règles qu’on veut, si elles ne sont pas observées, elles ne servent à rien. Notre responsabilité individuelle est engagée.

Tester massivement et rapidement pour savoir où et quand isoler le danger : tel est le job des autorités.

Encore faut-il que les autorités fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour juguler l’épidémie. Or, là, on a un gros souci. Au-delà des annonces discordantes, ce pays ne parvient pas à s’organiser et ne teste plus les personnes asymptomatiques. Le matériel et les bras manquent, le dispositif ne suit plus.

Du coup, qu’est-ce qu’on fait ? On place en quarantaine. Faute de savoir qui est porteur, on écarte (du travail, de l’école, de la vie sociale) de plus en plus et pour plus longtemps. De fait, le télétravail ne convient pas à une foule d’activités. Dans les services, ça passe encore. C’est tout de suite moins vrai dans l’industrie, la construction, le transport, la sécurité,… et bien sûr dans les soins de santé.

Des entreprises commencent à toucher la limite. Avec cette pseudo stratégie de la quarantaine, appliquée faute de mieux, la Belgique prend le risque de planter son économie alors que son intention était au contraire de la maintenir en activité.

Comment sortir de ce cercle vicieux, sinon en mettant sur pied une capacité de testing et de tracing à la hauteur des enjeux? Tester massivement et rapidement pour savoir où et quand isoler le danger : tel est le job des autorités. Si elles ne le font pas, nous continuerons tous à errer, les yeux bandés, dans une maison en feu.

Lire également

Messages sponsorisés