Un haut magistrat belge impliqué dans l'Azerigate

L'un des 12 juges de la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Moerman, est à son tour impliqué dans l'Azerigate.

On savait que l’Azerbaïdjan avait compromis des hommes politiques belges en finançant leurs activités de lobbying en faveur du régime de Bakou. On apprend à présent qu’un haut magistrat belge est à son tour impliqué dans l’Azerigate. Il s’agit d’un des 12 juges de la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Moerman, âgé de 65 ans. Lui aussi a été invité à plusieurs reprises en Azerbaïdjan, où, dans ses fonctions de haut magistrat belge, il a pris des positions ayant tout l’heur de plaire au régime autoritaire. Ses vols et ses coûts de séjour étaient payés par l’ASBL fondée par les libéraux Stef Goris et Alain Destexhe.

Pour rappel, le régime azéri a utilisé pendant sept ans les conclusions positives d’une ASBL belge créée par les deux politiciens pour légitimer ses élections. Cette ASBL était financée par des fonds azéris, via une organisation de lobbying basée en Allemagne. Au moment de sa création, les deux politiciens ont simplement utilisé l’adresse privée de Destexhe, et à partir de 2012, celle de son bureau à Bruxelles, adresse susceptible de donner une certaine crédibilité à l’association.

Moerman, pour sa part, a également joué un rôle de consultant pour le livre d’un homme politique azéri qui s’avère être la figure centrale dans les affaires d’argent sale dans lesquelles sont impliqués un certain nombre d’hommes politiques européens.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés