Un milliard d'euros supplémentaire d'avances aux hôpitaux belges

La ministre de la Santé fait grimper à deux milliards d'euros les avances octroyées aux hôpitaux. ©Photo News

Le milliard d'euros d'avances accordé en avril aux hôpitaux ne sera pas assez avait déjà déclaré Maggie De Block. La ministre de la Santé ajoute aujourd'hui un milliard supplémentaire.

La ministre de la Santé Maggie De Block annonce l'octroi pour les hôpitaux généraux et psychiatriques de deux tranches de 500 millions d'euros en plus du milliard d'euros déjà déboursé. Objectif: aider ces institutions à affronter leurs problèmes de liquidités dus à la crise du coronavirus.  

Depuis le début de la crise, les hôpitaux sont confrontés à des dépenses supplémentaires, notamment en raison de travaux visant à créer des unités Covid-19, de l'achat d'équipement de protection et du renforcement du personnel soignant.

Déjà une première décision

En parallèle, les revenus des hôpitaux ont diminué à cause du report des soins non urgents. Certains frais ont cependant continué à courir, par exemple ceux liés au personnel, au matériel et aux loyers.  Pour éviter des problèmes de paiement et garantir la continuité des soins, le gouvernement fédéral avait déjà décidé fin avril d'octroyer un milliard d'euros d'avances aux hôpitaux généraux.

Pour le calcul du budget supplémentaire définitif relatif à la maladie Covid-19, il sera tenu compte des surcoûts et des frais qui ont continué à courir dans les services.

"Mais cela ne sera pas suffisant", a indiqué Mme De Block (Open Vld) dans un communiqué.  Il a donc été décidé d'octroyer une avance supplémentaire de 500 millions d'euros, tant aux hôpitaux généraux qu'aux hôpitaux psychiatriques. Une tranche supplémentaire de 500 millions d'euros suivra en octobre.  

Pour le calcul du budget supplémentaire définitif relatif à la maladie Covid-19, il sera tenu compte des surcoûts et des frais qui ont continué à courir dans les services qui ont dû reporter leurs soins.  Une concertation est en cours avec le secteur hospitalier afin de déterminer les modalités et l'étendue du financement supplémentaire.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés