Un vol à trois millions d'euros dans l'univers feutré des animaux naturalisés

Christian Polis, le fondateur de Masaï Gallery, a été victime d'un vol inhabituel. ©Benjamin Leveaux

Masaï Gallery, active dans l'import-export d'animaux naturalisés, a été victime du vol d'environ 850 pièces. Les revendeurs pourraient être accusés de recel.

Sachant qu'une peau d'ours blanc s'achète entre 10.000 et 15.000 euros en fonction de la taille du plantigrade, le vol qui vient de frapper Masaï Gallery, une société basée à Sprimont active dans la taxidermie, et "Polis Animals Foundation" ne manquera pas de frapper les esprits. D'après un premier inventaire effectué par Christian Polis et son équipe, le vol de près de 850 pièces (essentiellement des animaux naturalisés et des peaux d'animaux) représente un manque à gagner de 3 millions d'euros.

Masaï Gallery, fondée en 2009, est active dans l'import-export d'animaux naturalisés. La société achète des dépouilles d'animaux morts de cause naturelle dans les zoos et les parcs animaliers du monde entier avant de les faire empailler par des taxidermistes et les proposer à la vente. Avant le déclenchement de la crise du Covid-19, la Chine était le client le plus important de Masaï Gallery. En parallèle de cette activité commerciale, Christian Polis avait créé une fondation privée à laquelle il avait fait donation de sa collection privée forte de plus de 4.000 animaux. L'idée de cet entrepreneur était de créer un musée didactique en Région wallonne.

Animaux vendus au rabais

Pour Christian Polis, que l'on retrouve également comme administrateur de plusieurs sociétés du bassin liégeois, l'avenir était tout tracé. Mais c'était sans compter sur le vol de 850 pièces subtilisées par un ancien employé et écoulées sur un marché parallèle au rabais. On l'a dit, d'après un premier inventaire, au prix du marché, le vol subi par Christian Polis représente un préjudice de trois millions d'euros!

Avant le déclenchement de la crise du Covid-19, la Chine était le client le plus important de Masaï Gallery.

C'est au retour d'une vente aux enchères organisée à Paris à la mi-octobre que Christian Polis s'est aperçu que des animaux manquaient à l'appel. Pas de quoi paniquer dans un premier temps. Interrogé, l'employé indélicat a expliqué qu'il avait placé les animaux en question en dépôt dans une vingtaine de boutiques. Mais quand Christian Polis a voulu faire revenir les animaux pour une nouvelle vente, l'employé a dû avouer qu'il avait tout vendu. Dans la foulée, une plainte a été déposée à la police et l'affaire a été mise à l'instruction à Liège. Une dizaine d'acheteurs ayant versé des acomptes sans rien voir arriver ont déjà porté plainte ou envisagent de le faire.

Risque de recel

Aujourd'hui, l'enquête n'avance pas assez vite au goût de Christian Polis qui se bat pour récupérer ce qui peut l'être, mais également pour rétablir son honneur.

"Je suis victime d'un vol, d'une escroquerie."
Christian Polis
Fondateur de Masaï Gallery

En effet, l'employé indélicat a fait diriger vers Masaï Gallery les factures pour le transport des animaux volés qu'il vendait au rabais. Et, durant des semaines, il a caché les factures en question. Aujourd'hui Christian Polis est bombardé de courriers d'avocats l'enjoignant à payer ces factures. "Je suis victime d'un vol, d'une escroquerie", nous a-t-il déclaré.

En attendant, l'assistante de Christian Polis, scrute les réseaux sociaux à la recherche des animaux volés qui peuvent tous être identifiés grâce à un certificat. Et le message délivré aux vendeurs est clair: ils savent qu'ils vendent des pièces volées, ils peuvent être accusés de recel. Et dans ce petit milieu où tout le monde se connait, quand un animal naturalisé est vendu à 20% de sa valeur de marché, il est sans doute temps de se poser des questions. Une dizaine d'animaux a pu être bloquée avant la vente.

Si ce vol a donné un coup dans l'aile au projet de musée, Christian Polis ne compte pas abandonner cette idée sur laquelle il travaille depuis des années.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés