Une année prometteuse pour les entrepreneurs dans la construction

Le secteur de la construction se porte bien en Belgique, avec une croissance annoncée de 3% en 2020.

La Confédération Construction se veut encourageante envers les entrepreneurs avec une croissance annoncée de 3% pour l'année 2020 dans le secteur de la construction.

A l'aube du salon Batibouw qui commencera le 29 février prochain, la Confédération Construction annonce une année prometteuse pour les entrepreneurs, avec une croissance estimée à 3% en 2020, soit une progression de plus de 1% par rapport à l'année 2019.

3
%
La croissance annoncée du secteur de la construction en 2020 est de 3%.

  • 3%. D'après les prévisions de la confédération, le secteur de la construction devrait croître de 3% en 2020. Cette croissance va de pair avec la confiance envers les entrepreneurs du secteur, qui se vérifie par un carnet moyen de commande des entrepreneurs rempli pour 6,1 mois début 2020. Par ailleurs, les permis de bâtir ont reculé de 4% en 2019 dans tout le pays, avec une baisse significative de 8% en Flandre. Ce tassement s'explique par l'entrée en vigueur en 2018 de normes plus strictes. Du côté de la Wallonie et de Bruxelles, le nombre de logements autorisés a lui augmenté respectivement de 5% et 9%.
Les travailleurs détachés ne représentent plus que 11% dans le secteur, une part qui s'est réduite de 15.000 unités depuis 2017.

  • 3.500 travailleurs. Au cours des trois premiers trimestres de l'année 2019, 3.500 travailleurs ont rejoint le secteur de la construction, dont 1.200 salariées et 2.300 indépendants. Ils devraient atteindre les 4.500 unités pour l'année entière. Au final, le secteur de la construction compte désormais 203.400 salariés pour 73.800 indépendants et 35.000 travailleurs détachés. La coupole sectorielle, qui remarque ainsi une croissance de l'emploi indépendant ces dernières années, note également que l'emploi de la construction reste très largement soumis à la sécurité sociale belge, alors que les travailleurs détachés ne représentent plus que 11% dans le secteur, une part qui s'est réduite de 15.000 unités depuis 2017.

    Cette évolution serait attribuée à la baisse des charges sociales liées au tax shift. Ce retournement de tendance a permis au secteur de terminer l'année avec 13.800 postes vacants, toutes fonctions concernées. Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la confédération Construction, annonce à ce sujet une grande campagne d'information auprès des jeunes via les médias sociaux, afin de recruter dans cette tranche. "A court terme, nous sommes prêts à former et engager ces jeunes. A long terme, nous voulons favoriser la possibilité pour les jeunes de se former en entreprise via l'alternance", plaide le patron de la confédération.
  • Le salon Batibouw doit se réinventer. C'est ce qu'estime le CEO de la confédération. En effet, la grande messe de la construction, dont la fréquentation est en chute libre depuis quelques années, devra davantage se tourner vers les tendances actuelles comme le renouvelable, suggère-t-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés