Publicité
Publicité

Une bactérie pour limiter les risques cardiovasculaires chez l'homme

Une première étude pilote menée par l’UCLouvain sur l’humain a mis en évidence l’impact de la bactérie Akkermansia vis-à-vis de différents facteurs de risques de maladies cardiovasculaires.