Une Belge testée positive au coronavirus

Pour le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block, malgré ce premier cas de coronavirus détecté en Belgique, il faut rester calme, le virus étant sous contrôle. ©BELGA

Parmi les Belges rapatriés dimanche de Wuhan, une personne est infectée par le virus, a fait savoir le cabinet de la ministre de la Santé. Maggie De Block se veut rassurante: "Le virus est sous contrôle."

Les neuf Belges qui sont rentrés dimanche de la ville chinoise de Wuhan, berceau probable de l'épidémie de coronavirus, ont subi des tests approfondis à l'hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek. Objectif: vérifier s'ils étaient porteurs du virus. Ce mardi matin, le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld) a communiqué les premiers résultats de ces tests. 

Résultat: un premier cas de coronavirus a été détecté sur le sol belge. "Nous avons pris toutes les mesures de précaution. Il faut rester calme et laisser les équipes médicales travailler. Le virus est sous contrôle. La panique est plus dangereuse", a-t-elle dit.

Les Belges ont été rapatriés dimanche à bord d'un avion comportant quelque 250 personnes majoritairement européennes. Toutes venaient de la ville chinoise de Wuhan. "Les autres pays (dont provenaient les autres passagers, NDLR) ont été prévenus", a indiqué la ministre. Les passagers et le personnel navigant et accompagnateur avaient été examinés à de multiples reprises par des médecins chinois et français avant d'embarquer. Les tests se sont poursuivis pendant et après le vol les ramenant en Belgique. 

Les tests effectués sur les huit autres Belges sont négatifs. 

La patiente est asymptomatique

"La personne testée positive est en bonne santé et ne présente pour le moment aucun signe de maladie", précise la ministre. Elle a été transférée lundi soir à l’hôpital universitaire Saint-Pierre à Bruxelles, spécialisé dans ce type de cas, où elle a été mise à l'isolement. "L'hôpital dispose de toute l'expertise et du soutien nécessaires pour garantir les meilleurs soins", précise-t-elle.

Dimanche, à Melsbroek, toutes les précautions ont été prises pour accueillir les personnes rapatriées de Wuhan. ©BELGA

Patrick Soentjens, de l’hôpital militaire, a expliqué que la personne "va bien et qu'elle n'est pas inquiète". Les huit autres rapatriés seront testés davantage dans les prochains jours et restent en quarantaine jusqu'au 16 février inclus. La durée moyenne d'incubation du virus étant d'environ une semaine, les risques qu'ils soient infectés diminuent de jour en jour.

Quelles conséquences pour la population?

Pour le grand public, la première infection confirmée en Belgique n'a "aucune conséquence", rassure Steven Van Gucht, président du comité scientifique pour le coronavirus. "Ce cas démontre que le protocole que l'on a développé fonctionne bien." La personne infectée est restée en quarantaine. Les Belges doivent désormais prêter une attention particulière aux précautions habituelles en cas de grippe saisonnière

Informations sur le virus

Selon l'OMS, les coronavirus (CoV) forment une grande famille de virus qui provoquent des manifestations allant du simple rhume à des maladies plus graves tels que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Les symptômes

Les signes courants d’infection sont la fièvre, la toux, l’essoufflement et la dyspnée. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort.

Les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques existantes semblent être plus vulnérables aux symptômes graves.

Les recommandations

Les recommandations standards pour prévenir la propagation du virus comprennent le lavage régulier des mains, le fait de se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse et éternue et une cuisson complète de la viande et des œufs.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect