Une indépendante gagne 30% de moins qu’un indépendant

Les femmes sont davantage représentées parmi les métiers indépendants moins remunérateurs. ©Kristof Vadino

L'écart salarial entre hommes et femmes, chez les indépendants, s'explique en grande partie par le temps plus important consacré à la famille.

L’écart salarial entre hommes et femmes, parmi les indépendants, s’élève à 30%. C’est bien plus que chez les salariés. D’après les données de l’Inasti, compilées par la société de services RH Liantis, les femmes qui exercent leur profession à titre principal gagnent en moyenne près de 10.000 euros de moins que leurs homologues masculins. Or ce jeudi est Equal Pay Day, journée internationale de conscientisation aux écarts de rémunération entre hommes et femmes.

9.817
euros
Le revenu annuel moyen d’une indépendante à titre principal en 2019 était de 23.056 euros, contre 32.873 euros pour un homme, soit une différence de 9.817 euros.

L’étude de Liantis est basée sur le revenu net annuel, c’est-à-dire le revenu brut moins les cotisations sociales et les charges d’exploitation. Le revenu annuel moyen d’une indépendante à titre principal était de 23.056 euros en 2019, contre 32.873 euros pour un homme, soit une différence de 9.817 euros, ou de 29,8%.

Plusieurs facteurs expliquent cet écart chez les indépendants. Il y a la disparité des temps de travail. Les indépendants travaillent en moyenne 52,2 heures par semaine, contre 44,9 heures par semaine pour les indépendantes, qui consacrent davantage de temps à leur famille.

10%
Parmi les indépendants qui gagnent plus d'1million d'euros par an, seul un sur dix est une femme.

D’autres part, les femmes se trouvent majoritairement dans les tranches inférieures de la grille salariale. Elles sont ainsi 40% dans la tranche de revenus annuels jusqu’à 10.000 euros, et 26% seulement parmi les gros salaires (de 60.000 à 70.000 euros par an). Elles ne sont que 10% parmi les revenus très élevés (plus d’1 million d’euros).

Pour les indépendants à titre complémentaire, l’écart est moins significatif, de l’ordre de 9,5% en 2019. Les écarts tendent en outre à se réduire ces dernières années.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés