Publicité
mon argent

Vous avez pris peu de congé? Attention aux conséquences

La tendance se confirme: en 2021, les travailleurs belges sont moins enclins à prendre des vacances au cours du premier semestre. ©AFP

Les Belges ont écoulé très peu de jours de congés en 2021. Attention, au 31 décembre, ils risquent d'être perdus. Explications.

À ce stade de l’année, les Belges ont pris moins de congés que sur les 7 premiers mois de 2020: à peine 3,94 % des heures ouvrables ont été consacrées aux vacances, selon Acerta. Un constat en forme de mise en garde.

Pour la deuxième année consécutive, les Belges prennent moins de vacances. Un recul avait déjà été observée en 2020. Le travail à domicile, l’incertitude quant aux destinations de voyage et le chômage temporaire incitent toujours plus de travailleurs à repousser leurs congés.

Avant l’émergence du coronavirus, en 2019, les entreprises belges comptaient une part de vacances de 4,8 % pour la même période. Elle a chuté à 4,14% l’an dernier à et maintenant à 3,94%. La tendance se confirme: les travailleurs belges sont moins enclins à prendre des vacances au cours du premier semestre.

Congés légaux et extra-légaux

Si le prestataire de services RH tire la sonnette d’alarme, c’est parce qu’au 31 décembre, le compteur des jours de vacances légales doit être à zéro. Il est très important de considérer les chiffres des vacances à temps. Les congés sont censés permettre aux employés de recharger leurs batteries en temps voulu.

Avoir écoulé la totalité de ses jours de congé légaux au 31 décembre constitue de toute façon une obligation légale. Vu les chiffres de la période janvier-juillet 2021, il est déjà certain qu’il faudra rattraper le retard, commente Nathalie Florent, Consultant Legal & Reward chez Acerta. Les jours de congé légaux qui ne sont pas pris seront perdus! Juillet est traditionnellement le mois de prédilection des Belges pour les vacances. Et cette année, il a rempli sa part habituelle (15,5% des vacances).

"Cela ne compense toutefois pas les faibles chiffres enregistrés depuis le début de 2021. Et il n’y a aucune raison de penser que le mois d’août, également prisé, fera plus qu’un résultat classique. Nous pourrions même assister à une baisse de pourcentage en raison de l’augmentation des zones rouges dans les destinations de vacances populaires", poursuit Nathalie Florent, insistant sur la nécessité de planifier les congés pour assurer un meilleur équilibre.

Congés non-écoulés: quelles solutions ?

  1. Le report des congés extra-légaux
    S’agissant des jours congés extralégaux, l'employeur peut faire preuve de souplesse et accorder le report d'une année civile à la suivante. Cette disposition figurer dans le règlement de travail. L’entreprise fixe le nombre de jours maximum qu’il est possible de reporter, et la période durant laquelle ces jours de congé doivent être pris. Les jours reportés n’entreront pas dans le calcul du double pécule de vacances.
31.12.21
dernier délai
Chaque année, les jours de congé légaux doivent être écoulés au 31 décembre, faute de quoi ils sont perdus.

  1. Le paiement des jours de congé légaux pour force majeure.
    L’employeur de travailleurs qui n'ont pas pu prendre la totalité de leurs congés légaux avant le 31 décembre, pour cause de maladie de longue durée, de suspension de contrat ou en cas de force majeure, doivent verser une indemnité qui correspond au solde de jours de congé.
  1. Le paiement des jours de congé légaux sur base volontaire
    Les travailleurs qui choisissent volontairement de ne pas prendre tous leurs jours de congé n'ont pas droit au pécule de vacances pour les jours non pris. L’employeur peut octroyer une indemnité au travailleur pour les jours de vacances qu'il n'a pas pris. La prime sera soumise à l’ONSS et au précompte exceptionnel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés