Waterloo: c'est parti pour le show!

©REUTERS

Ce jeudi soir, quelque 11.500 personnes ont assisté au spectacle sons et lumières "Inferno", inspiré du poème "L'expiation" de Victor Hugo. Comme promis, il a eu des feux d'artifice, des cavaliers, des cornemuses et des coups de canons. Le véritable spectacle est attendu ces vendredi et samedi soir. Plus de 5.000 figurants en costumes, 360 chevaux et une centaine de canons rejoueront les moments clés de la bataille.

Le spectacle d'ouverture des commémorations du bicentenaire de la bataille de Waterloo a été joué jeudi à partir de 23h devant près de 11.000 spectateurs. ©AFP
Imaginé par le metteur en scène belge Luc Petit, il a mobilisé environ 300 reconstitueurs des deux camps, une cinquantaine de chevaux et 150 artistes. Tranchant avec les reconstitutions de bataille prévues vendredi et samedi soir, Inferno se voulait une évocation onirique de la bataille. ©BELGA
©REUTERS
©REUTERS
©REUTERS
©REUTERS
Chevaux lumineux sur fond de feux d'artifice enflammant le ciel, affrontement matérialisé par un jeu d'échec, danseurs évoluant au millieu des flammes sur des musiques résolument énergiques, charges de (vraies) cavalerie faisant sonner les sabres dans la nuit, les trouvailles esthétiques de Luc Peti ©BELGA
Les commémorations du bicentenaire se poursuivront jusque dimanche avec plusieurs temps forts dont, vendredi et samedi à partir de 20h, les plus grandes reconstitutions napoléoniennes jamais organisées en Europe. Elles mettront aux prises plus de 5.000 hommes en uniforme et 300 chevaux. ©BELGA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés