Publicité

150 millions à charge des privés pour reconstruire les berges

©Photo News

La Région n'entend pas supporter à elle-seule la reconstruction des berges dévastées par les inondations.

Comment la Région wallonne va-t-elle payer le coût des intempéries? À la veille d'un conclave budgétaire, la question fera évidemment l'objet de la plus grande attention. Pour rappel, le coût des intempéries est estimé à environ 3 milliards d'euros, dont plus ou moins 2,5 milliards à charge de la Région wallonne. Le solde, 650 millions, est le montant déplafonné de l'intervention des assureurs.

Le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo a activé différents leviers. Les assureurs vont, par exemple, préfinancer une partie des travaux à hauteur d'un milliard d'euros. Ce montant prendra la forme d'un prêt et sera à rembourser sur dix ans, à un taux de zéro pour cent.

La Wallonie va aussi réorienter l'équivalent d'un milliard de son plan de relance vers des mesures qui cibleront notamment la reconstruction dans les zones sinistrées. Elle négocie aussi un prêt de 300 millions auprès de la banque européenne d'investissement, et espère recevoir 100 millions de l'Europe à travers le fonds de solidarité.

150
millions d'euros
La Région entend se tourner vers les propriétaires privés des berges à reconstruire. Les premières projections parlent d'une contribution de 150 millions à charge des particuliers, des entreprises et des provinces.

C'est dans ce contexte que le PS espère une contribution financière du fédéral afin d'alléger l'endettement wallon.

Enfin, la Région entend se tourner vers les propriétaires privés des berges à reconstruire. En charge de la remise en état de toutes les berges, la Wallonie "sollicitera une contribution du propriétaire". Les premières projections parlent d'une contribution de 150 millions à charge des particuliers, des entreprises et des provinces.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés