29 mandataires locaux wallons rappelés à l'ordre

©Photo News

378 titulaires d’un mandat en 2017 n’ont toujours pas remis leur déclaration.

Avis aux mandataires wallons distraits, ceci est le dernier rappel à l’ordre. La prochaine étape sera moins agréable…

Chargée de vérifier si l’ensemble des mandataires locaux ont bien déclaré leurs mandats comme l’impose le nouveau code de bonne gouvernance en Wallonie, Valérie De Bue (MR), la ministre en charge des Pouvoirs locaux, vient de faire ses comptes. "Cette année, l’organe de contrôle a remarqué que 378 titulaires d’un mandat en 2017 n’ont pas remis leur déclaration. Suite à une notification, 160 mandataires l’ont tardivement rentrée. Reste donc 218 déclarations non remises, dont 29 de mandataires toujours en fonction à l’heure actuelle", a-t-elle signalé au gouvernement jeudi matin.

Bourgmestres, échevins, députés provinciaux, président du conseil de l’action sociale, conseillers communaux, conseillers provinciaux et conseillers de l’action sociale sont pourtant obligés de déclarer leurs mandats auprès de la direction du contrôle des mandats.

Rappel avant l’inégibilité

Un simple oubli? "Les mandataires concernés recevront très prochainement un ultime rappel pour se mettre en ordre" Après quoi tous les mandataires n’ayant pas rendu leur déclaration pourraient se voir sanctionner par une inégibilité au conseil communal ou provincial durant les six prochaines années et une déchéance si la personne est encore titulaire d’un mandat

L’année dernière, 20 mandataires se sont ainsi retrouvés déchus de leurs mandats. Mais, précise le cabinet De Bue, "avant on ne poursuivait que les mandataires encore titulaires d’un mandat. Avec le gouvernance, on les poursuit tous."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés