313 emplois perdus chez Doosan à Frameries

©Wim Oskam/Hollandse Hoogte

La direction de Doosan a refusé les alternatives des syndicats: 313 emplois seront perdus. Seules 25 personnes du département commercial resteront dans le Hainaut.

Les alternatives proposées en front commun par les syndicats de l'entreprise coréenne Doosan à Frameries n'ont pas été retenues par la direction. Celle-ci  reste fidèle à sa volonté de délocaliser la production des excavatrices en Corée.

La direction a conclu unilatéralement vendredi la phase 1 de la procédure Renault. L'heure est à la négociation du volet social pour 313 travailleurs

Les deux alternatives pour sauver l'activité sur le site belge proposées cette semaine par les syndicats n'ont pas été retenues par la direction lors du conseil d'entreprise de ce vendredi.

Les syndicats proposaient d'une part une augmentation de 30% du volume produit en passant néanmoins par une diminution du personnel via des départs volontaires et des prépensions. L'autre alternative était de fabriquer deux modèles de machines supplémentaires sur le site hennuyer.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés