Publicité

Amnesty International tacle Elio Di Rupo

"La garde nationale saoudienne, armée par la Région wallonne, est bien active sur le terrain yéménite", dit Philippe Hensmans, directeur général de la section francophone d'Amnesty International. ©Dieter Telemans

Selon Amnesty International, en livrant des armes à la garde nationale en Arabie saoudite, la Wallonie viole le droit et le code wallon.

Amnesty International n’a pas tardé à réagir suite à la position qu’entend tenir le ministre-président de la Région wallonne Elio Di Rupo concernant les licences d’exportation d’armes wallonnes vers l’Arabie saoudite. "Mais si, Elio Di Rupo, la garde nationale est bien active au Yémen. Amnesty international vous l’a déjà dit", a lâché Philippe Hensmans dans un tweet.

Le directeur d’Amnesty International réagissait à un article de L’Echo dans lequel le ministre-président explique ne plus autoriser l'exportation d'armes à l'armée de l'air saoudienne. La Wallonie a par contre validé les licences vers la garde royale et la garde nationale du pays. "Nous sommes très interpellés par cette décision. Contrairement à ce qu'affirme monsieur Di Rupo, la garde nationale, armée par la Région wallonne, est bien active sur le terrain yéménite, avec de l'équipement militaire wallon", explique Philippe Hensmans.

"On ne parle pourtant pas d’éthique mais du code wallon qui interdit de vendre des armes dans des pays comme l’Arabie saoudite."
Philippe Hensmans
Directeur d'Amnesty International (Belgique francophone)

Sans trop savoir actuellement quelle suite juridique il pourrait donner à cette décision wallonne, Philippe Hensmans estime que la Région sort à nouveau du droit. "La Région wallonne viole le Traité sur le commerce des armes et le décret wallon de 2012 qui règlemente la matière. On ne peut pas fournir des armes à des pays qui violent les droits de l'homme. Ce qui est aussi inquiétant, c’est que la Région wallonne reparte sur la question de l’emploi pour justifier ces ventes, contre l’éthique. On ne parle pourtant pas d’éthique mais du code wallon qui interdit de vendre des armes dans des pays comme l’Arabie saoudite."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés