Augmentation de capital d'1 milliard d'euros pour la Sowalfin

©EPA

Il s’agit d’une nouvelle étape dans le cadre de la réforme du paysage des outils financiers wallons. Elle doit permettre au gouvernement de rapprocher la Sowalfin et la SRIW.

À première vue, l’augmentation de capital s’apparente à une grosse opération de nettoyage dans le livre des comptes de la Région wallonne. Dans la foulée de son conseil d’administration extraordinaire qui s’est tenu le 5 décembre, la Sowalfin a acté une augmentation de capital d’un peu plus d’un milliard d’euros vendredi dernier.

Derrière ces chiffres qui ont de quoi donner le tournis et qui portent le capital de la Société wallonne de financement et de garantie de petites et moyennes entreprises (Sowalfin) de 188 millions d’euros à 1,23 milliard d’euros, l’opération vise surtout à accroître la flexibilité de l’outil financier. Sans rentrer dans tous les détails, l’augmentation de capital s’est principalement faite par l’apport en nature (1 milliard d’euros) des participations que détenait la Région wallonne dans les 9 invests du sud du pays. La Sowalfin a également récupéré les créances (avances financières, prêts,…) de la Région wallonne auprès des invests wallons.

Un méga ensemble de plusieurs milliards

Envisagée dans le cadre de la réforme des outils financiers wallons (SRIW, Sowalfin, Sogepa,…), l’opération va maintenant rendre les opérations de la Sowalfin plus souples au quotidien. Dans le cadre de sa mission d’aide aux petites et moyennes entreprises, la Sowalfin ne devra par exemple plus systématiquement demander l’avis du gouvernement wallon pour débloquer des fonds. Le rapport spécial du conseil d’administration de la Sowalfin évoque également un "renforcement des liens entre la Sowalfin et les invests, dont le public cible est identique et les produits financiers proposés complémentaires".

Cette étape bouclée, le gouvernement wallon va maintenant enclencher la deuxième phase du chantier de sa réforme des outils financiers en travaillant sur le rapprochement physique entre la Sowalfin et la SRIW. Pour rappel, la SRIW a aussi profité d’une opération similaire à celle qui vient de se boucler à la Sowalfin en récupérant les participations que détenait la Wallonie dans des grandes entreprises comme la Fabrique ationale, Sonaca ou Safran.

Avec un capital plus ou moins équivalent de 1,2 milliard pour la Sowalfin et de 1,7 milliard pour la SRIW, les deux outils vont maintenant pouvoir finaliser leur rapprochement. Il consistera notamment en la création d’une coupole commune avec un conseil d’administration et un comité de direction communs. Le nouvel ensemble chapeautera deux filiales: la première dédiée au monde des PME (Sowalfin) et la deuxième aux grandes entreprises (SRIW). Dans la foulée de ce rapprochement, la feuille de route du gouvernement prévoit de dégager des synergies en créant une série de services transversaux pour gérer l’IT, les ressources humaines, la communication ou encore le département juridique.

Le pôle Sogepa-Spaque

À côté de ce nouveau géant, la réforme du paysage des outils financiers wallons prévoit toujours la création d’un deuxième pôle rassemblant la Sogepa (spécialisée dans le sauvetage des entreprises en difficultés) et la Spaque (dédiée à la réhabilitation des friches industrielles).

Derrière cet autre rapprochement, l’un des principaux objectifs est de "permettre d’augmenter la réhabilitation de terrains et leur mise à disposition aux opérateurs économiques", précise une note du gouvernement. Ce nouveau pôle devra également gérer les garanties hospitalières accordées par la Région, à travers un pôle santé récemment créé au sein de la Sogepa.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect