Bientôt 300 fonctionnaires de moins à la Fédération Wallonie-Bruxelles

©Photo News

Au total, ces mesures devraient générer 16 millions d'euros d'économies, selon le ministre de la Fonction publique, André Flahaut (PS).

La décision du nouveau gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de ne plus remplacer que partiellement les fonctionnaires en partance devrait permettre de réduire ses effectifs de quelque 300 personnes sur la législature et générer au total 16 millions d'euros d'économies.

Interrogé lundi après-midi en commission du Parlement de la Fédération sur les modalités de ce plan, le ministre de la Fonction publique de la Fédération, André Flahaut (PS), a livré quelques détails en réponse à une question orale du député Stéphane Hazée (Ecolo).

La mesure d'économie ne visera ainsi que les seuls fonctionnaires de ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à l'exclusion donc des enseignants, du personnel des différents organismes d'intérêt public (OIP) comme l'ONE ou la RTBF et ceux des "services continus" de la Fédération comme les services d'aide et de protection de la jeunesse, le personnel Adeps, les maisons de justice, etc.

Selon les chiffres livrés lundi par M. Flahaut, une centaine de personnes quittent en moyenne chaque année le ministère de la Fédération.

En 2015 et 2016, 20% seulement de ces départs seront compensés, et 66% entre 2017 et 2019, selon les plans du gouvernement.

Devant les députés, M. Flahaut a assuré lundi vouloir mettre cette mesure en oeuvre en concertation avec les représentants des fonctionnaires, "sans provoquer d'affrontements inutiles", a-t-il dit.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés