Créer de A à Z un véritable écosystème numérique

©BELGAIMAGE

La création d'un écosystème numérique avec de la R&D, de la formation ou de l'incubation permettrait de booster un secteur qui manque de grosses entreprises.

À travers ses pistes pour la transformation économique de la Wallonie, le rapport soulève cette question: comment booster un écosystème numérique wallon "notamment composé de plus de 400 start-ups numériques et technologiques qui représentent ensemble près de 4.000 emplois?" Cette question en appelle d’autres, comme celle de savoir comment on peut assurer une croissance plus rapide des entreprises numériques wallonnes, et éviter que les pépites wallonnes ne soient rachetées et transférées à l’étranger.

L'absence de gros acteurs wallons

Avant de tenter de poser certaines orientations, le rapport pose ce constat: "Le fait qu’il y ait un grand nombre de petits acteurs agiles et spécialisés dans une technologie est un atout intéressant, mais le manque d’entreprises de taille supérieure à 100 ou 250 employés est une lacune qui entrave le développement de l’écosystème." Faut-il dès lors regrouper certains acteurs pour assurer une masse critique suffisante? Les outils et soutiens publics sont-ils adaptés? Vu les délais de réaction nécessaire dans le secteur numérique, faut-il prévoir des "voies administratives" spécifiques pour les entreprises numériques qui ont une ambition de croissance?

Le manque d’entreprises de taille supérieure à 100 ou 250 employés est une lacune qui entrave le développement de l’écosystème.

Pour répondre à ces enjeux, les experts consultés par le gouvernement proposent deux pistes. La première «serait de conditionner le soutien public à l’ancrage territorial, à l’instar des aides à l’investissement. » Plus ambitieuse, l’autre idée « serait de créer des écosystèmes nécessaires, voire indispensables aux activités visées (formation, R&D, incubation, réseaux…).»

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés