Publicité

Despiegeleer doit 400 euros par mois pendant 476 ans à Charleroi

©Photo News

L'ancien échevin Claude Despiegeleer, condamné pour détournement d'argent public, a négocié avec la ville de Charleroi un plan d'apurement de sa dette.

Quatre cents euros à payer tous les mois jusqu'en 2495... soit pendant 476 ans. Telle est la sanction infligée par le nouveau collège communal de Charleroi à l'ancien échevin Claude Despiegeleer, rapportent plusieurs médias.

Claude Despiegeleer doit en effet près de 2,3 millions d'euros à la ville. Cette dernière a préféré négocier avec l'avocat de Despiegeleer un plan d'apurement, jugeant un recours en justice trop aléatoire compte tenu de la situation d'insolvabilité du mandataire exclu du PS.

Cette sanction fait suite à l'affaire de "la chaudière". Rappelez-vous, l'échevin avait fait installer dans sa maison de vacances en France, une nouvelle chaudière payée par la ville. Il avait aussi utilisé de façon illicite l'argent des parkings pour financer des opérations et des clubs sportifs.

En 2009, le tribunal correctionnel de Charleroi avait condamné Claude Despiegeleer à un an de prison dans l'affaire dite de "la chaudière de Carcassonne", une peine qui fut ensuite doublée par la cour d'appel de Mons.

Un an plus tard, le 23 juin 2010, le tribunal correctionnel de Charleroi l'avait condamné à quatre ans de prison et 16.500 euros d'amende dans l'affaire dite de "". L'ex-échevin des Sports a de plus été condamné par simple déclaration de culpabilité du chef de différentes infractions commises dans le cadre du dossier dit "Ville".

Despiegeleer a aussi été condamné sur le plan civil, d'où sa dette envers Charleroi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés