Publicité

Inondations: Elio Di Rupo en appelle à la solidarité fédérale

Dans un courrier adressé au Premier ministre Alexander De Croo, le ministre-président wallon Elio Di Rupo demande, entre autres, d’abaisser à 6% la TVA pour la reconstruction des habitations dans les zones sinistrées. ©Photo News

Le ministre-président wallon Elio Di Rupo demande au Premier ministre Alexander De Croo plus de solidarité fédérale envers la Wallonie à la suite des inondations.

Deux mois après les terribles inondations qui ont frappé le sud du pays, la mobilisation wallonne ne faiblit pas. Le gouvernement wallon vient ainsi de prendre une série de mesures afin de venir en aide aux sinistrés non assurés et aux entreprises.

D’important moyens – 650 millions – seront aussi mobilisés afin de reconstruire les ponts et les berges endommagés par les eaux. Des primes à l’énergie seront également octroyées aux sinistrés. Au total, et en se référant aux dernières estimations données par le ministre wallon du Budget Jean-Luc Crucke mercredi, le gouvernement va mobiliser 2,5 milliards d’euros.

"Nous demandons qu’il y ait une solidarité compte tenu de l’ampleur."
Elio Di Rupo
Ministre-président wallon

C’est dans ce contexte que le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS) vient d’écrire au premier ministre Alexander De Croo afin de solliciter la solidarité fédérale que certains jugent particulièrement discrète depuis les inondations de la mi-juillet.

Quels leviers activer?

Dans son courrier, Elio Di Rupo appelle le sommet de l’État belge à agir sur une série de leviers pour venir en aide à la Wallonie. Outre une contribution financière, le Premier wallon demande au Premier ministre d’abaisser à 6% la TVA  pour la reconstruction des habitations dans les zones sinistrées.

"Nous demandons tout simplement une intervention du Fédéral. Ne pas avoir un signal positif du Fédéral permettra de se poser la question de savoir si le Fédéral égal la Flandre."
Jean-Luc Crucke (MR)
Ministre wallon du Budget

La Wallonie appelle également le Fédéral à prolonger le droit passerelle. Et face aux charges financières imprévues à la suite des inondations, la Wallonie attend du Fédéral une garantie sur les emprunts contractés pour la reconstruction.

À côté de cet appel à l'aide, le gouvernement wallon exige du Fédéral qu’il relance la cellule d’appui fédérale jusqu’au 15 novembre 2021.

Interpellé sur le rôle que doit jouer le Fédéral face à cette crise, Elio Di Rupo ne tourne pas autour de la question. "Nous demandons qu’il y ait une solidarité compte tenu de l’ampleur."

"Fédéral = Flandre?"

D’ici la réponse du Premier ministre attendue pour la semaine prochaine, le libéral Jean-Luc Crucke entend faire monter la pression.

"Face au déploiement de volontaires dans la population, ce serait aberrant que le monde politique ne soit pas en phase avec la population. Nous demandons tout simplement une intervention du Fédéral. En l’absence d’un signal positif du Fédéral, se posera une question: Fédéral = Flandre?"

Inondations à Trooz, le zoning de Prayon vu du ciel [Drone]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés