En Wallonie, une prime pour acheter un vélo électrique

©Belpress.com

Le ministre Philippe Henry veut donner un coup de fouet à l’usage du deux roues pour se rendre au travail. Une prime de 200 à 400 euros sera octroyée pour l'achat d'un vélo électrique ou pliable.

 

À vos pédales électriques! Surfant sur la vague vélocipédique qui a touché la Wallonie durant la période de confinement avec des familles qui ont redécouvert l’usage de la petite reine et des magasins spécialisés pris d’assaut, le ministre de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo) veut donner un coup de fouet à l’usage du deux roues pour se rendre au travail.

Amplifier le mouvement

Évidemment, la morphologie de la Wallonie n’est pas celle de Bruxelles. Et se rendre à vélo à son travail est peut-être plus courageux vu les distances entre son domicile et son lieu de travail et le manque d’infrastructures adéquates.  D’où l’envie du ministre d’encourager l’usage du vélo électrique ou pliable en offrant une prime à l’achat. Sa note, présentée dans les colonnes de SudPresse ce jeudi, parle d’un montant se situant entre 200 et 400 euros en fonction des modèles.

La prime devrait être mise en œuvre dès cet été pour les travailleurs en échange d’une attestation de son employeur prouvant l’usage du vélo pour se rendre à son travail.

"On veut saisir l’opportunité d’amplifier ce retour au vélo dans nos villes et villages et en encourager la pratique afin que ces nouvelles habitudes dues au confinement/ déconfinement puissent être pérennisées à l’avenir ", souligne le cabinet du ministre.

Si  les modalités complètes ne sont pas encore connues ni le budget global qui sera dégagé pour cet incitant, la prime devrait être mise en œuvre dès cet été pour les travailleurs en échange d’une attestation de leur employeur prouvant qu'ils utilisent le vélo pour se rendre au travail. D’après le ministre, tous ces détails devront faire l’objet de discussions entre ministres au sein du gouvernement wallon la semaine prochaine.

Lire aussi |

Quid des stocks de vélos?

Il restera alors un petit détail pratique qui pourrait éventuellement gripper le lancement de la prime: des vélos seront-ils disponibles dans les magasins cet été? Avec l’explosion qu’a connue la vente de vélos ces dernières semaines, les stocks sont vides dans la majorité des magasins spécialisés et les réapprovisionnements ne sont pas prévus avant le mois d’octobre.

En plus d’une prime à l’achat pour les usagers et d'une prime pour les réparations qui devraient être effectuées, la Wallonie devrait proposer une prime pour les communes et les employeurs afin qu'ils puissent s'équiper de parkings pour vélos, de boxes sécurisées ou de points de recharge. "On va aussi proposer la poursuite de l’opération 'Je teste l’électrique', pour les plus de 18 ans afin de tester gratuitement pendant un mois un vélo électrique", précise le cabinet Henry.

Lire aussi |

20 euros par an et par habitant

Sexy, ce double incitant s’inscrit dans un plan plus large destiné à booster l’usage du vélo "comme moyen de déplacement utilitaire" en Wallonie. L’ambition du gouvernement est d’ailleurs assez importante. D’ici 2030, l’exécutif PS-MR-Ecolo s’est engagé, à travers sa déclaration de politique régionale, à faire passer la part modale du vélo de 1 à 5% en doublant son usage d’ici 2024 et en le multipliant par cinq d’ici 2030. Cette solide ambition passe par un plan d’investissement conséquent. En septembre, le ministre Henry s’était engagé à ce que la Wallonie investisse 20 euros par an et par habitant, soit un peu plus de 72 millions sur la durée de la législature régionale.

Si les deux primes annoncées ce jeudi rentrent dans une "stratégie de promotion de l'usage du vélo", d’autres leviers vont être activés comme "l’extension et mise en oeuvre complète des itinéraires cyclables régionaux, sécurisés, et la définition d'un réseau express (autoroutes à vélo) d'ici 2022 ; la mise en oeuvre de la systématisation de la prise en compte du vélo à l'occasion des travaux d'aménagement, de réfection ou d’entretien des voiries ou de l’espace public, en vue d’offrir des aménagements cyclables."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés