Exportations wallonnes, "c'est un record absolu"

©AFP

La Wallonie n'a jamais autant exporté en dehors de l'Union européenne.

39,3 milliards d'euros: c'est le total des exportations wallonnes pour l'an passé.

Après un repli de 3,4% en 2015, les exportations wallonnes ont donc renoué avec la croissance en 2016 (+2,1%), malgré une conjoncture économique mondiale en demi-teinte.

A retenir du rapport de l'Awex:

• Les exportations wallonnes vers les marchés situés hors Union européenne (+2,6%) ont davantage augmenté que celles à destination de l'UE (+1,9%).
"Résultat: la part des pays extra-européens dans notre commerce extérieur atteint 21,9%. C'est un record absolu. Elle était de 15,4% en 2000" (Pascale Delcomminette, administratrice générale de l'Awex)

• Les exportations wallonnes ont progressé dans quasi toutes les régions du monde, à l'exception de l'Amérique du Nord (qui avait toutefois connu une progression de 39,1% en 2015).

• Gros succès des marchés chinois (+38,5%) et russes (+5,3%)

 

→ Quels produit vend la Wallonie à l'étranger?

332
332 entreprises wallonnes ont exporté pour la première fois sur de nouveaux marchés l'an dernier

Les produits des industries chimiques et pharmaceutiques conservent leur place de première filière d'exportation wallonne (30,1% du total), avec une croissance de 6,4% en 2016, devant les métaux communs (12,8% du total), en perte de vitesse depuis quelques années et les restructurations massives dans la sidérurgie. Quant aux instruments d'optique et de précision (+17,2% en 2016), ils représentent désormais 5,5% du total du commerce extérieur et sont passés du 11e au sixième rang sectoriel en l'espace de six ans.

 

→  Les risques pour l'avenir

Malgré leur bonne tenue en 2016, les exportations wallonnes n'en demeurent pas moins soumises aux aléas du commerce international. Deux écueils prévus: le Brexit et la politique commerciale de l'administration Trump. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni représentent respectivement les quatrième et cinquième clients à l'exportation de la Wallonie (derrière la France, l'Allemagne et les Pays-Bas).

Pour les investissements étrangers, ce fut un mauvais cru

En 2016, la Wallonie a attiré sur son sol 103 investissements étrangers, représentant un total de 540 millions d'euros et la création annoncée de 1.417 emplois.

Ce n'est vraiment pas terrible. Cela amène le bulletin de 2016 à 14e place en termes d'emplois directs générés par dossier (20) et une 13e place en termes de montant investi par dossier (5,2 millions d'euros en moyenne) dans le classement des 17 dernières années (2000-2016).

Qui? Le premier investisseur étranger en Wallonie en 2016 a été le Canada (138 millions d'euros), mais on retrouve la Flandre en deuxième position (128,5 millions d'euros), devant les Etats-Unis (78,7 millions), les Pays-Bas (70,3 millions) et la France (19,6 millions).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés