interview

Faut-il interdire le smartphone à l'école? Schyns répond

©Kristof Vadino

La ministre de l'Enseignement, Marie-Martine Schyns, met en place un projet de formation des élèves du secondaire aux gestes qui sauvent. Quant à une éventuelle interdiction des téléphones en classe, elle laisse le choix aux directions scolaires.

Peut-on encore permettre aux enfants d'utiliser leur smartphone à l'école? Pour les autorités françaises, la réponse est non. En Belgique, la balle est dans le camp des équipes de direction des écoles, explique Marie-Martine Schyns. La ministre cdH de l'Enseignement indique sur les ondes de Bel RTL qu'à cette heure de nombreuses écoles primaires interdisent purement et simplement la détention d'un téléphone à l'école. Dans le secondaire, la situation varie d'une école à l'autre en fonction du règlement d'ordre intérieur. Une situation chaotique?

Non!, s'en défend la ministre. "Nous faisons confiance aux équipes de direction et d'enseignants pour avoir l'utilisation en lien avec l'âge de l'élève." Néanmoins, même si elle reconnaît que c'est l'école qui fixe les règles, rien n'interdit les enseignants de faire entrer des modules d'apprentissage pour éduquer les élèves à une utilisation intelligente des téléphones par rapport aux réseaux sociaux ou au respect de la vie privée.

 

→ Autre projet d'apprentissage scolaire en vue: "les gestes qui sauvent"

La ministre affirme qu'en collaboration avec deux associations de terrain, les professeurs de gym du secondaire vont être formés aux gestes de réanimation cardiaque ou autres avec pour objectif de former leurs élèves durant les cours de gym.

"Dix écoles sont déjà en phase de test pilote. Dès 2018, nous aurons 150.000 euros par an pour couvrir d'ici 2025 les 515 écoles du secondaire."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content