Publicité

"Je n'ai pas envie qu'on compare la Wallonie à la Grèce"

©BELGA

Pierre-Yves Jeholet, le chef de file du MR en Wallonie, estime que le gouvernement wallon ne prend pas ses responsabilités.

Le gouvernent wallon travaille sur son contrôle budgétaire. Il doit trouver au minimum 160 millions d'euros en raison de la dégradation des paramètres macro-économiques. Pour Pierre-Yves Jeholet, chef de groupe MR au Parlement wallon, "il est temps". Invité sur Bel RTL, il explique que "le fédéral a déjà son budget, comme la Flandre et Bruxelles. Je remarque simplement que la Wallonie aurait pu aller plus vite." Face aux questions de Martin Buxant, son leitmotiv est imperturbable: "Je souhaite que le gouvernement wallon prenne ses responsabilités."

Le gouvernement wallon ne va probablement pas combler totalement le trou budgétaire né du recalcul des recettes fiscales par le SPF Finances. Pour Pierre-Yves Jeholet, "ce serait irresponsable".

Pierre-Yves Jeholet attend patiemment que la majorité établisse ce nouveau budget en espérant qu'ils vont prendre des mesures pour soutenir l'activité économique. Vis-à-vis de l'Europe, il craint que la Wallonie perde sa crédibilité. "Je n’ai pas envie à un moment donné qu’on compare la Wallonie à la Grèce."

MR et wallon, où donc va la loyauté de Pierre-Yves Jeholet? "Ma loyauté, elle va à la Wallonie. Maintenant, quand mon parti prend ses responsabilités au niveau fédéral, je demande au PS et au cdH de prendre les leurs en Région wallonne, ce qu’ils ne font malheureusement pas aujourd’hui." Le chef de file MR en Wallonie regrette l'attitude du gouvernement wallon. "Il faut arrêter les guerrillas, les invectives", "il faut arrêter de faire l’enfant qui pleure parce qu’on lui a pris son jouet et c’est ce que le gouvernement wallon fait."

 

Voir l'interview en entier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés