Jean-Luc Crucke: "La Flandre reproduit la Caisse d'investissement"

Le ministre Crucke réfléchit toujours à mobiliser l'épargne citoyenne, comme va le faire la Flandre, mais pas à n'importe quel prix.

La Wallonie veut-elle finalement mobiliser l’épargne des citoyens? Depuis quelques semaines, la question turlupine Jean-Luc Crucke. Et elle est revenue au-devant de la scène depuis que la Flandre a annoncé qu’elle allait lever 260 millions auprès de ses citoyens.

"En ayant pris connaissance du projet de la Fandre, et de la rémunération à 2,5%, j’ai l’impression que la Flandre en train de reproduire la caisse wallonne d’investissement."
Jean-Luc Crucke
Ministre wallon du Budget

Si le ministre wallon du Budget reste un partisan du système – il a d’ailleurs préparé une note technique afin d’examiner les différentes options pour capter l’épargne des citoyens – il ne veut pas le faire à n’importe quel prix, comme la Flandre. "En ayant pris connaissance du projet de la Fandre et de la rémunération à 2,5%, j’ai l’impression que la Flandre en train de reproduire la caisse wallonne d’investissement." Cet épisode wallon s’était soldé par un échec financier avec une perte de 8 millions d’euros liée à des taux de 4,6% sur 10 ans qui était devenu intenable à tenir financièrement au regard du marché. "Je n’oserais pas présenter un modèle comme celui-là aujourd’hui."

L’idée de faire appel à l’épargne des citoyens n’est pourtant pas abandonnée. "Mais on peut se financer en trésorerie de manière très intéressante sur les marchés. Ce n’était pas le cas en mars. Le modèle devra donc simplement se faire dans des conditions qui respectent les taux et dans des coûts raisonnables. Il y a une place pour des niches, pour un investissement très ciblé dans des projets durables, par exemple. Mais cette opération ne doit pas se faire pour rechercher de la trésorerie. "

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés