L'exécutif wallon négocie une sortie de crise

©Photo News

La semaine s’annonce cruciale pour le gouvernement wallon de Willy Borsus. Ce dernier tente toujours de trouver une porte de sortie depuis la défection d’une élue libérale, partie rejoindre les Listes Destexhe, et la paralysie du Parlement.

Devenu minoritaire au Parlement, l’exécutif MR-cdH doit maintenant composer avec l’opposition socialiste ainsi qu’Ecolo afin de dégager un consensus sur une série de décrets prioritaires à faire voter au Parlement avant la fin de la législature.

Mardi, le ministre-président a rencontré une nouvelle fois Pierre-Yves Dermagne, le chef du groupe socialiste au parlement wallon. Il a surtout été question d’agenda et d’organisation des travaux.

Le PS a profité de cette rencontre pour réitérer sa position: "Notre demande reste toujours identique: de bien sérier et de prioriser les textes pour cette fin de session. Et parallèlement, de disposer des textes prioritaires du gouvernement qui sont prêts. De plus, nos demandes tournent autour du pouvoir d’achat, le climat et la bonne gouvernance."

Un bureau élargi du Parlement doit, lui, se tenir ce mercredi matin. Il doit en principe permettre à des commissions parlementaires de se tenir jeudi et vendredi. Le bureau se réunira à nouveau jeudi afin d’examiner la liste des différents dossiers prioritaires que le gouvernement voudrait soumettre au vote des députés après l’aval préalable du PS et d’Ecolo.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect