La carafe d'eau gratuite coulée dans un label

Pour relancer le dossier, le député PS Eddy Fontaine entend proposer un label renseignant à l’entrée du restaurant que l’eau est gratuite. ©Peter Hilz

Face à la tempête provoquée par l'idée d'imposer l'eau gratuite dans les restaurants, le PS tente de calmer le jeu et propose la création d'un label.

L’eau gratuite dans les restaurants... Voici un dossier qui a fait couler beaucoup d’encre et galvanisé les acteurs du secteur depuis que le gouvernement wallon PS-MR-cdH a indiqué dans sa déclaration de politique régionale qu’il entend "assurer l’utilisation gratuite de l’eau de distribution dans les lieux publics et les restaurants".

La fronde est venue tant du secteur Horeca que des minéraliers qui assurent que "le gratuit, cela n’existe pas". L’argumentaire développé tant par le secteur de l’horeca que les minéraliers tient à une question de rentabilité. David Marquenie, secrétaire général de la Fédération de l'industrie de l'eau, le redit: "On perdrait 20% d'activité pour les entreprises situées en Région wallonne. Ce qui signifie une perte de 70 emplois directs et 213 emplois indirects, mais aussi une perte de revenu pour l'État, via certaines taxes, la TVA, les accises et cotisations actuellement payées aux autorités. "Lors de son audition au Parlement wallon en janvier, il a ainsi rappelé aux députés que son secteur contribue à un montant de 350 millions d'euros par an via la cotisation emballage et paie 175 millions d'euros par an en termes d'accises."

Un label plutôt qu'une imposition

Le PS revient aujourd’hui à la charge avec une solution qui ressemble à un compromis. "L’idée n’a jamais été d’imposer une telle mesure, rappelle le député socialiste Eddy Fontaine. L’imposition n’est pas à l’ordre du jour. Si on avait vraiment voulu imposer la carafe gratuite, on n’aurait pas pris le temps de faire des auditions."

"Ce label laisse la liberté à chacun d’adhérer ou non à la carafe d’eau gratuite."
Eddy Fontaine
Député PS

Pour relancer le dossier ce mardi, le député PS entend proposer au ministre de l’Économie, le libéral Willy Borsus, un label renseignant à l’entrée du restaurant que l’eau est gratuite. "Ce label laisse la liberté à chacun d’adhérer ou non à la carafe d’eau gratuite."

De quoi stopper la tempête? Les minéraliers jugent favorablement cette idée de label. "On est pour le libre choix. Un label dans l’horeca pourrait être quelque chose de plus acceptable qu’une obligation. Mais on le répète, cette idée d’eau gratuite, cela n’existe pas. Il y a toujours quelqu’un qui paie", estime David Marquenie.

Par contre, du côté de l’horeca, l’idée du label ne convainc pas. "Il y a un risque de confusion avec cette multiplication de label. Il y a d’autres mentions qui méritent d’apparaître à l’avant d’un restaurant, comme le bœuf wallon. Je pense qu’il faut en rester sur la liberté de l’établissement à communiquer s’il veut offrir de l’eau", estime Thierry Neyens, président de la fédération Horeca.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés