La crise creuse encore le déficit de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le ministre du Budget de la FWB, Frédéric Daerden, espère réduire le déficit de la fédération en 2021. ©BELGA

Il fallait s'y attendre. Le déficit de la Fédération Wallonie-Bruxelles s'est lourdement creusé sous l'effet de la crise sanitaire. Il grimpe à 1,8 milliard d'euros pour 2020.

C'est un budget plombé que les ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont présenté ce vendredi, après trois jours de conclave. Le budget 2020 accuse un déficit de 1,8 milliard d'euros, avant 713 millions pour 2021.

Pourquoi cette chute vertigineuse des finances de la FWB? Pour rappel, la fédération est financée à 95% par les dotations du fédéral. Elles varient en fonction de l'inflation et de la croissance du PIB. Or, on sait que ce dernier a chuté en raison de la crise sanitaire: -7,4%.

Après les 89 millions engagés en 2020, 110 millions viendront s'ajouter en 2021 pour le Fonds d'urgence de gestion de la crise sanitaire.

La FWB perd 785 millions d'euros de la dotation TVA et 205 millions sur la dotation provenant de l'IPP. La dégradation de la clé-élèves enlève de son côté 30 millions à la dotation (au profit de la Flandre).

Pour 2021, la FWB table sur la reprise attendue de la croissance, et des recettes en hausse. Le déficit se réduira ainsi, espère-t-on, à 713 millions.

Arrêt des projets? Non

Ces mauvaises nouvelles vont-elles mettre un coup d'arrêt aux projets, comme le Pacte d'excellence, l'amélioration des bâtiments scolaires, ou encore les aides au secteur culturel? Les responsables de la FWB promettent que non.

713 millions
d'euros
La FWB espère réduire son déficit budgétaire à 713 millions d'euros en 2021.

Après les 89 millions engagés en 2020, 110 millions viendront s'ajouter en 2021 pour le Fonds d'urgence de gestion de la crise sanitaire (soutien au secteur culturel, mesures sanitaires dans les écoles, soutien aux clubs sportifs, etc.). De nouveaux moyens sont aussi prévus, modestement, pour l'enseignement, et 20 millions sont dégagés pour le numérique à l'école.

La FWB espère aussi relancer les investissements à hauteur de 2 milliards d'euros, qui seraient financés via le plan d'investissement européen (entre 350 et 500 millions), le recours à l'emprunt et d'autres mécanismes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés